Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Le Roi des Pires-ratés...

Avis sur One Piece 3D2Y

Avatar MarlBourreau
Critique publiée par le

Ah One Piece ! S'il y a bien un seul manga/animé que je continue de suivre assidument et avec toujours le même plaisir, c'est bien celui-ci. L'oeuvre fleuve d'Eiichiro Oda est une perpétuelle fuite en avant sous un étendard floqué d'un A majuscule; celui de l'Aventure. Mais One Piece ce n'est pas que ça. Non, One Piece c'est également et surtout un univers extrêmement bien construit où évoluent des personnages absolument singuliers dans des intrigues qui font fi du manichéisme. Alors bien sûr, le moteur des héros c'est la force de l'amitié ainsi que la volonté de croire en ses rêves mais ces thématiques peu originales dans le microcosme des shonens cohabitent parfaitement avec des sujets plus sérieux comme l’esclavagisme, la ségrégation raciale ou encore l'endoctrinement des masses. Bref, One Piece est un manga qui n'usurpe pas son succès !

La suite traite des évènements du manga/animé se déroulant juste après la bataille de MarineFord. Si vous n'êtes pas parvenus jusque là, abstenez-vous de lire ce qui suit. Et si vous désirez découvrir One Piece, je vois renvoie à ma bafouille sur ce manga merveilleux qui arrive toujours à mettre de bonne humeur !

Dans One Piece, rien n'est laissé au hasard. Eiichiro Oda mène sa barque d'une main de maître et tous les lecteurs/spectateurs savent que toutes les questions laissées en suspens trouveront une réponse. Pour célébrer les 15ans de l'animé, la TOEI a proposé cet épisode spécial "3D2Y : Dépasser la mort d'Ace ! La promesse de Luffy à ses amis" qui offre un coup de projecteur sur les deux ans d'ellipse suite à la Guerre au Sommet de Marineford et principalement sur l'entraînement de Luffy auprès de Silvers Rayleigh.

Après un résumé ultra condensé de l'arc Marineford et un flashback nous rappelant les liens qui unissent Luffy à chacun de ses nakamas (au cas où nous aurions oublié qui sont Zoro ou Chopper....), notre Chapeau de Paille préféré démarre son apprentissage des différentes formes de Haki. Il devra donc maîtriser le Haki de l'Observation (employé par les gardes célestes de Skypiea), le Haki de l'armement (employé par les membres du CP9) et enfin le Haki des Rois qu'il a déjà utilisé sans s'en rendre compte (Shabondy, Marine Ford...). Cette partie de l'épisode est emprunte de légèreté et d'humour puisque Luffy s'entraîne dans la bonne humeur entre deux festins gargantuesques.

Puis vient l'introduction du Méchant de cet épisode : Burndy World, un pirate de l'ère de Gol D. Roger que Barbe Noire a libéré durant son raid sur Impel Down. Ce vieux loup de mer a laissé mûrir sa rancoeur durant sa captivité et décide donc d'anéantir le Gouvernement Mondial pour assouvir sa vengeance. Malheureusement pour lui, il va capturer les deux soeurs de Boa Hancock venues apporter de la nourriture à Luffy et ce dernier va donc partir à leur rescousse en compagnie de l'Impératrice Pirate.

S'en suit une trame classique, stéréotypée et dépourvue d'originalité. Luffy va affronter des adversaires rompus à l'utilisation du Haki et, alors qu'il est débutant en la matière, il va en maîtriser toutes les formes pour triompher de l'adversité avec classe et panache. C'est décevant. C'est décevant parce que One Piece nous a habitué à bien mieux; à savoir des affrontements originaux et surtout une approche éloignée du bête "powering up" qui sclérose la majorité des autres shonens.

Le bon coté des choses vient de l'apport du fan service. 3D2Y c'est l'occasion de revoir des personnages pour le moment absents du Nouveau Monde [Ndr : Fin de l'arc Dressrosa au moment où j'écris ce billet] comme Baggy le Clown, Mr 3, Boa Hancock, Mihawk Oeil de Faucon, Perona la Princesse Fantôme ou encore l'Amiral Akainu. Certes ce ne sont que de seconds rôles n'apportant strictement rien à l'histoire mais le fanboy en moi n'a pas pu cacher sa joie de les revoir.

Il me reste cependant un arrière gout des plus amers en bouche. Certes le dessin est un peu plus fin que dans l'animé et l'animation est plus fluide et travaillée mais je ne peux m'empêcher de déplorer des enjeux scénaristiques sabotés par fainéantise et maladresse. Je pense notamment à la maîtrise innée des différentes formes du Haki par Luffy ainsi qu'à sa technique du "Gomu Gomu no Red Hawk" censée être un hommage hérité de la volonté du feu (d')Ace...J'ai trouvé ça très mal amené.

Tout comme j'ai peu gouté au traitement réservé au personnage de Burndy World. Pour moi, c'était un miroir déformé de Luffy; un homme plein de haine car trahi par ses compagnons, un homme qui s'est perdu dans la quête de ses rêves (la liberté) et qui détruit sa fibre fraternelle. Ce miroir peut également être prêté à Hancock partie chercher ses soeurs mais, là aussi, il est périlleux et peu évident de mettre l'expérience en perspective avec la relation luffy-Ace. J'ai l'impression que les scénaristes de la TOEI sont partis avec de bonnes idées mais n'ont pas eu le temps/l'envie/les moyens/le talent [Ndr : rayez la/les mention/s inutile/s] pour les exploiter convenablement...

Concrètement, 3D2Y est un épisode à réserver exclusivement aux fans de la saga One Piece. Et encore, ils peuvent parfaitement s'en passer tant cet épisode de 100 minutes est dispensable. En effet, on n'apprend rien sur l'entraînement de Luffy, on connait déjà les différentes formes de Haki et le deuil de Luffy est traité par-dessus la jambe. Seul le fanservice et une animation plus soignée qu'à l'accoutumée (ce qui est la moindre des choses...) sauve le tout pour la base des fans qui se jettera sur l'épisode.

Enfin, précisions que post générique il y a une énorme révélation pour l'arc Dressrosa. Au moment où j'écris ces lignes ce n'est plus une surprise pour personne mais l'an dernier, lorsque le film/épisode est sorti, ça a dû faire couler beaucoup d'ancre (oui!) dans les coeurs des nakamas du monde entier !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1406 fois
5 apprécient

Autres actions de MarlBourreau One Piece 3D2Y