Affiche Only God Forgives

Critiques de Only God Forgives

Film de (2013)

Le langage du silence

Le cinéma est un art Visuel et Auditif. Notre cher réalisateur Danois acquiesce et nous livre une oeuvre à la facture audio-visuelle irréprochable. "Only God Forgives" rejoint "Samsara" et "The Master" sur le podium des claques esthètiques de 2013 ! Je me souviens avoir lu ou entendu que Stanley Kubrick révait de s'affranchir des dialogues dans ses films. Le cinéma étant un art de l'image et du... Lire l'avis à propos de Only God Forgives

123 10
Avatar Anyo
8
Anyo ·

... Et l'enfer le suivait.

Pour avoir une idée de mon expression dépitée à la sortie de ma séance de "Only god forgives", je vous invite à vous poster devant un miroir et de vous observez en train de diviser 1356, 876543 par 546. Effet assuré. Pas que le nouveau film de Nicolas Winding Refn soit mauvais, loin de là. Mais disons que l'aspect très particulier de ses oeuvres précédentes n'est rien comparé à son dernier essai.... Lire l'avis à propos de Only God Forgives

115 13
Avatar Gand-Alf
6
Gand-Alf ·

Au nom de la mère, du vice et de l'aguerri.

Ce film laisse sur une impression étrange, mêlée de déception et d’incompréhension. Une fin qui arrive trop brusquement, des personnages extrêmement énigmatiques, une ambiance malsaine et hallucinée. Et pourtant, c’est un film qui interroge, ne laisse pas indifférent et qui est, contrairement à ce que beaucoup affirment, profond et intelligent. Depuis que je l'ai vu, je n'arrête pas d'y penser.... Lire la critique de Only God Forgives

168 58
Avatar Clairette02
8
Clairette02 ·

Le dieu du sabre est un dieu de la guerre

Au cinéma, tout est dans le ressenti. Tant pour le spectateur que pour le réalisateur. Après le succès retentissant de Drive, Nicolas Winding Refn, alors épris d’une colère existentielle qu’il n’explique pas lui-même, quitte les routes sinueuses de Los Angeles pour nous embarquer dans l’enfer de Bangkok. De retour, avec son compère Ryan Gosling, le réalisateur s’entête et renoue avec ses... Lire la critique de Only God Forgives

85 14
Avatar Velvetman
8
Velvetman ·

Only God Forgives: une histoire de Sabres et de taille landaise.*

[SPOILER ALERT] Comme beaucoup, je l'ai longtemps attendu, et non sans impatience, ce Only God Forgives. L'une de mes plus grosses attentes d'année post-fin du monde, c'est dire. Refn m'avait scotché avec son Drive, mais aussi, dans une moindre mesure, avec Bronson, et son Tom Hardy survolté. Ou encore Valhalla Rising, sorte de trip hypnotique et contemplatif sublimé par Mads Mikkelsen. Et bien... Lire la critique de Only God Forgives

65 20
Avatar Gothic
6
Gothic ·

De deux choses l'une

- soit j'ai rien compris, soit il y a des risques de spoil - soit l'esthétisme est impeccable et sans aucun raté, soit il est rouge. Très rouge. Trop rouge; - soit le scénario est d'une complexité insaisissable, soit d'une simplicité navrante; - soit la place laissée à l'interprétation du spectateur est magistrale, soit ce film n'a aucun propos, ne veut rien nous dire, au fond; - soit... Lire la critique de Only God Forgives

69 25
Avatar Noménale
6
Noménale ·

Thaî, glande, et Ryan erre.

Only God Forgives n’est pas un bon film. N’allez pas croire que vous verrez Drive, pauvres naïfs. N’allez pas espérer que Fight Club se soit payé un lifting, pauvres consommateurs. Ne supputez point que Kick Boxer se soit offert un remake avec un acteur métrosexuel. Fuyez, pauvres fous ! Certains, dans la salle, espéraient probablement que cette histoire de vengeance fusse produite par Europa... Lire l'avis à propos de Only God Forgives

143 33
Avatar real_folk_blues
8
real_folk_blues ·

Poseur.com

Ou combats de cocks / si on chantait... (titre possible si Dodo avait écrit une critique : Rien ne sert de courir.) Ah, enfin de retour dans une salle obscure, je n'avais pas trouvé le temps, ou était ce l'envie, ou étais je plongé dans un état second. C'est un peu tout cela à la fois, ma foi. Décès, manque de motivation au travail, changement d'appartement compliqué, suivi de peinturage... Lire la critique de Only God Forgives

30 3
Avatar Kenshin
6
Kenshin ·

Une prison rouge sang.

Je ne me cache pas, j'ai découvert Refn et son univers délirant grâce à Drive qui a fait l'effet d'une bombe dans mon petit corps. Mais depuis, j'ai vu successivement sa magnifique trilogie Pusher, le dérangeant Bronson et le magnifique Valhalla Rising. Alors je ne vous raconte pas mon attente lorsque j'ai vu qu'il allait présenter un nouveau film à Cannes et qu'il sortirait très vite. Et... Lire l'avis à propos de Only God Forgives

52 39
Avatar Wahrgh
8
Wahrgh ·

Muay thaï, Karaoké, et Gosling.

Hué à Cannes, notes très moyennes de mes éclaireurs, critiques de la presse mitigées : le film que j'attendais le plus cette année commençait à m'inquiéter. Admirant le travail de Nicolas Winding Refn et refusant toutes influences, je fonce le voir en espérant le meilleur... Et que dire... En plus d'être une claque visuelle, Only God Forgives est le meilleur film que j'ai pu voir depuis le... Lire la critique de Only God Forgives

110 20
Avatar Ragnarök
10
Ragnarök ·