Complexe d'Oedipe et impuissance

Avis sur Only God Forgives

Avatar sebero
Critique publiée par le (modifiée le )

----------------------------------------------------------------------- Analyse Spoil On--------------------------------------------------------------------
OGF est un film qui joue sur plusieurs degrés de lectures. Au premier degré le film est un banal film de vengeance sur fond de boxe thaï mais derrière ça le thème central du film est l'impuissance masculine.

Désolé les filles mais votre beau Ryan est impuissant c'est pour ça qu'il ne peut avoir de relations qu'avec une prostitué. Des relations très manuels, attaché sur sa chaise il s'imagine caresser son amour tarifé, assis sur sa banquette il ne peut que la regarder danser derrière ce rideau perlé. (ça rime)

Le frère de Julian et également impuissant, il ne peut avoir de relations qu'avec de très jeunes filles inexpérimentées.

Mais dans les deux cas cette impuissance fait naître chez eux un sentiment de frustration qui les rend violents. Julian ne peut que se contenter de fixer sa belle derrière un rideau ce qui à le don de le rendre quelque peu nerveux, c'est pour cela qu'il exprime sa frustration sexuelle en écrasant un verre au visage du client voisin.

Son frère exprime sa frustration sur les femmes directement, il en frappe une au club et en assassine une autre un peu plus loin.

Mais pourquoi sont-ils impuissants? Les deux garçons ont l'air d'avoir un sérieux complexe d'Oedipe couplé d'une mère castratrice.

Il est évident que la relation entre la mère et ses enfants est incestueuse. Cette mère castratrice avait d'ailleurs son favoris entre les deux, lors de la scène du dîner elle exprime clairement sa préférence pour Billy. D'ailleurs ce dialogue qui peut semblait anodin sur la taille de pénis de ses fils n'est qu'une référence plus ou moins subtile à ce triangle incestueux.

Julian n'est pas le préféré de sa mère et le vit très mal, il s'énerve contre sa copine lorsque celle-ci lui fait remarquer le comportement de sa mère envers lui, on peut également penser qu'il refuse de venger son frère car il reste jaloux de la relation privilégiée que Billy entretenait avec leur mère. Enfin, ici le complexe d'Oedipe n'est pas seulement fantasmé, Julian a tué son père à main nue.

Julian est impuissant et il est amoureux de sa mère, lorsqu'il retrouve sa mère morte, il désire une dernière fois lui exprimer son amour, en lui glissant sa main dans le ventre.

La scène finale est d'ailleurs iconique, Julian se fait couper les mains, le seul moyen pour lui d'exprimer son désir sexuel. A là fin Julian n'est plus seulement impuissant, il est aussi castré brutalement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1794 fois
40 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de sebero Only God Forgives