Bangkok, l'enfer sur terre

Avis sur Only God Forgives

Avatar asalis
Critique publiée par le

Only God fogives est un ovni cinématographique .C'est le genre de film qui provoque toujours un peu la même réaction chez moi (et chez beaucoup de monde): impossible de dire si j'ai aimé ou pas; c'est intriguant, joliment fait, plein de symbolismes et de sous entendus, mais non de dieu que c'est longuet (et pourtant le film ne dure que 1h29...).

Il n'y a pas à dire nicolas winding refn sait faire de jolies images. L'utilisation des couleurs est maîtrisée (filtre rouge pour la face infernale et sauvage de la ville; bleu pour la mort physique ou mental du personnage principal). Je n'aurais qu'une critique visuelle à faire, aller à l'encontre des règles pré-établies de placement de caméra est un truc un peu bidon pour embrouiller son public et n'a pas toujours de sens.
Pour ce qui est du casting, Ryan Gosling est envoûtant mais son mutisme est, certes logique de par ce que veut représenter l'auteur, mais, un poil ennuyeux. Kristin Scott Thomas en mère incestueuse est impressionnante, mais son personnage est trop: trop sexualisé (pourquoi parlé du sexe de ses fils, on avait déjà compris ses tendances déviantes) trop garce, trop manipulatrice à deux balles.
Enfin le scénario. J'ai beaucoup lu de critique disant que le film n'avait pas de scénario, ce qui est, à mes yeux, une erreur. C'est un scénario un peu lynchien. En beaucoup plus abordable (on est pas complètement largué, se demandant pourquoi la vie pourquoi la mort pourquoi la putain de boîte bleue). L'histoire de vengeance est là pour avoir un fil conducteur simpliste mais efficace. Le vrai cœur du scénario réside dans le duo de Julien (et son rapport avec ses actions passés, ses pulsions, ses faiblesses, ...) et du flic (bras armé de la justice, mais pas divine car seul Dieu pardonne).

Ce film a été souvent mal accueilli, mais principalement parce que beaucoup on fait l'erreur de le comparer à Drive, et d'attendre un Drive Bis (Du en grande partie à la présence en tête de casting à Ryan Gosling). A mes yeux c'est une bêtise, on ne peut pas et ne doit pas attendre d'un réalisateur qu'il fasse toujours le même film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 180 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de asalis Only God Forgives