👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Après la parenthèse commerciale de "Drive", Nicolas Winding Refn revient à un style plus expérimental avec "Only God Forgives". Ici, on suit un Américain embrouillé dans une histoire de vengeance à Bangkok, autour de son frère dépravé, sa mère castratrice et froide, et un policier expéditif. On apprécie en premier lieu les visuels superbes du film, qui jouent avec les décors locaux, et les éclairages rougeâtres pesants. Nicolas Winding Refn nous offre en outre des cadrages parfaitement découpés, un montage perturbant, et quelques séquences d'action particulièrement poignantes, avec notamment une violence graphique très prononcée.

Tout ceci crée une ambiance à la fois hypnotique et anxiogène, et permet une narration avant tout visuelle, les dialogues étant limités. On regrette l'intrigue finalement assez simple, mais cela n'empêche pas de développer les personnages, très solidement interprétés : Ryan Gosling en jeune homme forcé à se venger, et qui intériorise toute sa douleur, Kristin Scott Thomas en femme implacable, Vithaya Pansringarm en figure divine et violente. Par ailleurs, outre la vengeance et la justice, le scénario évoque intelligemment le thème de la relation maternelle. A voir.

Redzing
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Les meilleurs films de 2013 et Les meilleurs films de Nicolas Winding Refn

il y a plus d’un an

1 j'aime

Only God Forgives
real_folk_blues
8

Thaî, glande, et Ryan erre.

Only God Forgives n’est pas un bon film. N’allez pas croire que vous verrez Drive, pauvres naïfs. N’allez pas espérer que Fight Club se soit payé un lifting, pauvres consommateurs. Ne supputez point...

Lire la critique

il y a 9 ans

148 j'aime

33

Only God Forgives
Anyo
8

Le langage du silence

Le cinéma est un art Visuel et Auditif. Notre cher réalisateur Danois acquiesce et nous livre une oeuvre à la facture audio-visuelle irréprochable. "Only God Forgives" rejoint "Samsara" et "The...

Lire la critique

il y a 9 ans

136 j'aime

11

Only God Forgives
Gand-Alf
6

... Et l'enfer le suivait.

Pour avoir une idée de mon expression dépitée à la sortie de ma séance de "Only god forgives", je vous invite à vous poster devant un miroir et de vous observez en train de diviser 1356, 876543 par...

Lire la critique

il y a 9 ans

129 j'aime

13

Le Dernier Mercenaire
Redzing
2

Et pourtant il l'avait prédit...

En 2001, alors qu'il fait la promo de "Replicant", Jean-Claude Van Damme est invité sur un plateau télé français. Il expose, dans un franglais plus ou moins cryptique, les principes de ce qui...

Lire la critique

il y a 10 mois

16 j'aime

16

Enola Holmes
Redzing
4
Enola Holmes

Holmes quitte l'école élémentaire

Tout le monde connait bien sûr Sherlock Holmes, le plus grand détective du monde. Les amateurs connaissent déjà son frère Mycroft, moins malin et plus conservateur. Voici maintenant sa sœur cadette,...

Lire la critique

il y a plus d’un an

11 j'aime

1

Metal Lords
Redzing
4
Metal Lords

Sous le métal, la guimauve

Contrairement à ce que Netflix essaie de vendre, "Metal Lords" n'a rien d'un film subversif, ni vraiment "métal" sur le fond. Il s'agit d'un teen movie tout ce qu'il y a de plus classique et...

Lire la critique

il y a 2 mois

9 j'aime

7