Affiche Opening Night

Critiques de Opening Night

Film de (1977)

Critique de Opening Night par Rawi

Opening night est une déclaration d'amour d'un homme à sa femme. En écrivant ce rôle pour Gena, John lui offre une magnifique occasion de montrer son aura exceptionnelle et son talent incommensurable. Myrtle Gordon, une actrice de théâtre connue et reconnue, célébrée et adulée assiste, à la sortie d'une représentation à la mort accidentelle d'une jeune admiratrice venue l'attendre pour obtenir... Lire l'avis à propos de Opening Night

54 29
Avatar Rawi
10
Rawi ·

Miroir, miroir ( critique fleuve)

AVEC DU SPOIL DEDANS Un film qui m'a intéressée sur plusieurs points. Une réflexion sur la condition d'actrice, d'abord. Il n'est pas facile de vieillir quand on est une femme. Il l'est encore moins quand on est actrice. Il est rare qu'une actrice d'âge mûr tienne les devants de la scène, c'est un milieu où une femme se doit d'être belle et désirable et le temps qui passe remet cela... Lire l'avis à propos de Opening Night

23 20
Avatar EIA
10
EIA ·

Une femme sans influences

Quelque soit son sujet, Cassavetes ne déroge jamais, au fil de sa filmographie, à une ambition de plus en plus précise : celle d’un portrait obsessionnel. Alors que ses premiers films s’attachaient d’avantage à des groupes (Shadows, Lire la critique de Opening Night

31
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Un égo gros comme ça

John Cassevetes, j'ai un peu de mal. Pourtant y a toujours des choses qui me plaisent dans ses films. Mis je ne m'avoue pas vaincu, je verrai ses films que je n'ai pas encore vu. Le scénario m'a paru assez chaotique. Ce qui en soi renforce les thèmes du film. Il n'empêche qu'au final, on ne suit pas l'évolution de l'héroïne qui se contente d'aller de plus en plus mal sans qu'on puisse... Lire l'avis à propos de Opening Night

7
Avatar Fatpooper
5
Fatpooper ·

Débordant de vie !

En faisant cette fois interpréter à sa femme Gena Rowlands le personnage de Myrtle, une actrice tourmentée, Cassavetes poursuit dans "Opening Night" l'exploration de l'un de ses thèmes de prédilection : le moment du basculement d'un individu hors du conformisme ambiant, l'instant où il perd ses repères, où son existence est mise en questions. Si le... Lire la critique de Opening Night

4
Avatar Eric Pokespagne
9
Eric Pokespagne ·

Anatomie d'une actrice

Parce qu’il est gouverné par des forces aisément reconnaissables, on pourrait penser avoir trop identifié le cinéma de John Cassavetes, savoir le résumer à quelques unes de ses apparences : humanité et alcool, séquence et improvisation. On pourrait le trouver très américain dans ses thèmes et très européen dans sa manière indépendante, presque expérimentale. Voilà pourquoi Opening... Lire l'avis à propos de Opening Night

5
Avatar Thaddeus
9
Thaddeus ·

John s'en va en guerre.

Opening Night est autant l'odyssée d'une actrice qui doute que d'une auteur de théâtre sure de soi. C'est présent en arrière plan, mais le personnage magnifique et en même temps consternant de Sara, l'auteure de la pièce que Myrtle ne comprend pas, est un des plus grands intérêts de l'histoire que Cassavetes cherche à nous raconter. Ce que joue Myrtle, c'est une pièce pénible et... Lire la critique de Opening Night

2
Avatar B-Lyndon
10
B-Lyndon ·

S'il y a une bonne raison de voir ce film, c'est bien Gena... !!!

Le cinéma de John Cassavetes n'a jamais été ma tasse de thé, je l'avoue. Je le trouve parfois trop excessif, dépourvu de rigueur dans l'écriture scénaristique, et ponctué (conséquence de l'écriture scénaristique !!!) de nombreuses longueurs. "Opening Night" est un peu tout cela. Je l'ai parfois trouvé parfois trop excessif, en particulier dans sa défense absolue de l'improvisation au détriment... Lire la critique de Opening Night

4
Avatar Plume231
6
Plume231 ·

I see a dead girl, I see myself dead...

Cette critique fait partie de la liste "Looking for Cassavetes". https://www.senscritique.com/liste/Looking_for_Cassavetes/1594997 Opening Night est une tragédie quant au temps qui passe... Temps qui nous emmène loin des rivages de notre jeunesse... Temps qui nous flétrit l'âme et la peau...... Lire l'avis à propos de Opening Night

3 6
Avatar The Lizard King
8
The Lizard King ·

Critique de Opening Night par Zogarok

Tourné à la fin de la carrière de Cassavetes, Opening Night se situe entre Meurtre d'un bookmaker chinois et Gloria. Il prolonge la réflexion ou du moins la prise de position du premier, où Cassavetes condamne les studios et les assimile à des mafias, aux mauvais... Lire la critique de Opening Night

3
Avatar Zogarok
6
Zogarok ·