Les déplacements de populations vus par Mère Térésa

Avis sur Operation Brothers

Avatar DeIfino
Critique publiée par le

Operation Brothers, ça sonne quand même vachement moins bien que The Red Diving Sea Resort. On passe d'un nom classique, inspirant mais qui laisse peu d'indices sur le thème du film pour ce dernier à un nanar bien bourrin porté par Jason Statham. Certes, c'est le nom de l'opération militaire dont est tirée le film, mais quand même... Bon, la présence de Captain America au casting a fini de me convaincre de tenter le visionnage sur Netflix. Qui, rappelons une fois encore, a tout de même énormément apporté à notre catalogue de films, même si le service a ses défauts, mais bref.

On part sur une trame très sombre, les mouvements de populations en Ethiopie et au Soudan liés aux exactions menés à l'encontre de certaines communautés (Exactions, on peut carrément dire génocide pour le coup). La dureté de cette page de l'histoire n'est pas dissimulée, en dépit d'un certain manichéisme parfois (Le Captain déjà à l'affiche après 5 minutes de films en courant à travers champs pour sauver un gosse d'une vingtaine de soldats armés, ça c'est le cinéma qu'on aime), mais c'est un bon parti pris qui permet non seulement de rendre le film divertissant malgré le sujet très sérieux qu'il traite, mais qui accentue la dénonciation de l'inhumanité des conflits. Même si l'équipe de paumés réunie pour le fameux "plan" est tout sauf réaliste, on ressent vraiment leur volonté de bien faire et de trouver des solutions à un problème justement sans solutions sur la durée...

Le scénario en lui-même est plutôt bien trouvé mais on ne louera pas le film pour ça puisqu'il s'inspire de l'histoire vraie des forces du Mossad, qui n'ont pas trouvé meilleure couverture qu'un hôtel paumé au Soudan pour attirer les touristes, malgré le contexte militaire peu évident. Il est intéressant de noter que l'établissement était encore plus moderne en vrai, avec des appareils hauts de gamme, la clim'...

Ce film, s'il pose des questions et apporte un éclairage divertissant sur cet épisode de la fin de la guerre froide (Dont l'ambiance est plutôt bien retranscrite, même si ça pourrait se passer à n'importe quelle époque récente), est surtout rendu possible selon moi par son casting. Les acteurs, à commencer par Chris Evans, arrivent pour la plupart à cumuler une grosse touche de non-professionnalisme tout en ayant bonne morale qui les rend attachants dans un monde sans foi ni loi. Et malgré quelques facilités scénaristiques (Comment la junte locale peut-elle autant galérer à réagir face à l'évidence), on est transportés en même temps que ces populations dans les bras de Chris Evans dans une épopée qui, en plus d'être intense, reste d'actualité: Les mouvements de populations continuent toujours sans cesse dans un continent encore rongé par la guerre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 166 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de DeIfino Operation Brothers