Seconds

Avis sur Opération diabolique

Avatar Seance-sup-0H30
Critique publiée par le

Attention, objet étrange, oppressant, fascinant. Troisième opus d'une trilogie parano qui contiendrait The Manchurian Candidate et Seven Days in May, Seconds en est le point d'orgue et la part la plus expérimentale. Les lavages de cerveau et autres conspirations ne sont plus à prendre comme des études de cas mais à prendre en pleine face. Les États, les militaires gradés et autres affaires politiques des deux précédents films, laissent place au trouble d'un homme lambda, d'un américain moyen, fatigué, peu glorieux, qui rêve d'un monde meilleur, son monde de préférence. Nous sommes au mi-temps des années 60, la jeunesse bouillonne, l'armée US vient de débouler au Vietnam, et pépère en a marre, son boulot l’ennui, sa femme fait partie des meubles. Un changement de tête, d’identité et voilà le film qui sombre dans la fable kafkaïenne, portée par une mise en scène fiévreuse, étourdissante et inquiétante. Le générique tendu de Saul Bass ou la musique de Jerry Goldsmith nous avaient pourtant prévenu, Seconds ne sera pas une partie de rigolade, mais le récit d'un visage qui se transforme, d'une réalité qui se déforme et d'un cauchemar qui prend forme. Jamais John Frankenheimer n'avait été à ce point en symbiose avec son sujet, en fusion totale, au point au sa caméra se confond avec les tourments du personnages et ses actions. La forme "cinéma" mute, elle reprend les caractéristiques de la psyché. Lorsque les réalisateurs américains de l'époque s'adonnent à une modernité très européenne, cela donne des exercices assez vains (coucou Mickey One), pas ici. Seconds est un film perché mais maitrisé, obscur mais émouvant, radical mais à hauteur d'homme. A la hauteur d'un monsieur convenable et de son double, génial Rock Hudson qui se moque violemment de sa figure de gendre idéal. L'acteur vivait dans le secret en dehors de l'écran et sa peur est papable sur l'écran. On ressort de Seconds exténué, perplexe et sans voix tant tout le film est désarmant. Un chef d’œuvre sans aucun doute. Le meilleur film de son auteur ? Quelle étrange question, la réponse est juste au-dessus.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 176 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Seance-sup-0H30 Opération diabolique