L'Orange Mécanique

Avis sur Orange mécanique

Avatar Xuenimul
Critique publiée par le

Bienvenue, Droogies ! Orange mécanique, film réalisé par Stanley Kubrick, adapté du roman éponyme, est une oeuvre de science-fiction anarchique et d’anticipation, satire de la société ainsi que de la jeunesse qui s’auto-détruit. Le film est sorti en 1971, jugé comme trop violent par rapport à son contexte,il a été interdit aux -16 ans au cinéma, et raconte le quotidien d’Alex, jeune homme vivant dans une société presque dysthopique où la jeunesse a prit le contrôle la nuit. Alex est fan de Beethoven, de viol, et d’ultraviolence. Lui et ses compagnons, ses droogies comme il les nomme dans son argot, le nadsat, sortent la nuit pour s’amuser et avoir une bonne une partie fête d’ultraviolence.
Alex, semble aussi être une référence aux nazis, car tout comme eux,il écoute Beethoven en se permettant de faire les pires atrocités. Certains d’entre eux étaient des hommes très cultivés, ce qui ne les empêcha pas de faire des choses qui semblent aujourd’hui amorale.

*“Ô ô ô, si ce n’est pas ce sac tout poicreux de Billy Boy empoisonne ? (...) Viens t’en prendre un dans les cabouilles, s’il te reste des cabouilles, triste eunuque en gélatine” http://youtu.be/scuizirsnaI?t=1m15s *

Orange Mécanique parle principalement, dans ses thèmes, de l’être humain en général, de sa psychologie, de ses bons côtés et ses mauvais, sans pour autant être manichéen.

Au début du film, Alex peut très bien être la représentation de l’Homme dans sa pensée animale.
Vivre, survivre, procréer, et être libre, sans connaissances du bien et du mal, juste “ce que j’aime” et “ce que je n’aime pas”.
La deuxième partie du film correspondrait quant à elle à l’entrée de l’homme au sein même de la société, obligé d’écouter les règles dictées par la société. Il n’est ainsi, plus réellement lui, et tout comme Alex, joue un rôle, s’adapte à la civilisation.
La troisième et dernière partie, met en scène Alex, qui ne peut plus être lui-même, et qui se doit de respecter les demandes de la société, au risque d’être rejeté, ou de se sentir mal.
Le film est ainsi une satire d’un gouvernement qui cherche à instaurer l’ordre, quitte à employer des techniques immoral et sortant de l’éthique.

Orange Mécanique est, selon moi, un chef d’oeuvre lui aussi, avec ses musiques, ses répliques et ses plans mythiques qui subsistent plus de 40 ans plus tard.
J'aime ce film, et je ne m'en cache pas. Il m'a marqué, et ce, sans doute pour le restant de ma vie.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1106 fois
16 apprécient · 1 n'apprécie pas

Xuenimul a ajouté ce film à 23 listes Orange mécanique

Autres actions de Xuenimul Orange mécanique