👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

"I knew what it was...a victim of the modern age!"

Comment traiter les personnes à valeurs immorales? Comment les juger? Les guérir? Les changer afin de trouver en eux le juste équilibre d'une bonté visant à vivre de façon juste en société?
Ce film est une satire sociale violente et futuriste qui dénonce autant les côtés cachés des gouvernements et les pensées et comportements obscènes de personnes psychologiquement tournées vers le plaisir de la violence gratuite. Une thérapie limitant le bon du mauvais peut-elle exister, et si elle existe, ne mettrait-elle pas en cause le libre-arbitre que possède naturellement l'Homme? La limite entre vice et vertu se perd entre criminel et victime et la notion de vengeance remet tout en cause par des retournements de situations et par des changements de points de vue. L'immoralité est-elle présente finalement dans le personnage-même ou se reflète-t-elle à travers la société dans les choix qui nous sont ouverts? Ce film pose également la question de ceux qui gouvernent, entre la police, les politiciens et les scientifiques, on ne sait plus qui dans cette société est réellement victime ou coupable.
Un chef d'oeuvre qui, comme toute claque, nous laisse dans le souffle un long soupir de dégoût envers cette société dans laquelle nous vivons.
NadineSarah
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 9 ans

9 j'aime

Orange mécanique
Grard_Rocher
9

Critique de Orange mécanique par Gérard_Rocher

[L'histoire se déroule en Angleterre dans un futur proche. Alex Delarge est un jeune homme peu fréquentable et fou de Beethoven. Le malheur est que la violence, le sexe l'obsèdent autant que sa...

Lire la critique

il y a 8 ans

128 j'aime

29

Orange mécanique
Wakapou
9

Critique de Orange mécanique par Wakapou

Il y aurait deux façons, ainsi, d'apprivoiser la terrible fresque que nous dépeint ici le génie d'un Kubrick. Si "Orange Mécanique" se réduit bien au contrepied d'une Angleterre des années 70,...

Lire la critique

il y a 11 ans

100 j'aime

6

Orange mécanique
Sergent_Pepper
7

Glandeurs et décadence.

2001 s’ouvrait sur un écran noir : c’est pour le rouge qu’opte Orange mécanique. Dans la filmographie si hétérogène de Kubrick, Orange mécanique n’est pas un film aimable. Son ton, son propos et son...

Lire la critique

il y a 8 ans

95 j'aime

7

L'Ange en décomposition
NadineSarah
10

"Il détenait encore par sa mort cette arme de destruction incomparable"

Impossible de rester insensible devant ce chef d'oeuvre d'un noir aussi sombre que le vide. Ce testament poétique est une explosion d'idées pour lesquelles la mort reste le seul espoir. Comment...

Lire la critique

il y a 9 ans

15 j'aime

2

Piano Forest
NadineSarah
10
Piano Forest

La Passion avant tout

Non, ce n'est pas qu'une histoire de piano. Celui-ci est l'élément de base qui permet à ce merveilleux film d'animation d'approfondir la question sur la sensibilité envers la musique. Il creuse en...

Lire la critique

il y a 10 ans

12 j'aime

L'Idiot
NadineSarah
10
L'Idiot

"Le prince prétend que la beauté sauvera le monde!"

Se basant sur les différents caractères des nombreux personnages, ce roman tourne autour de l'opposition entre un personnage "vrai" qui s'exprime avec sincérité et une société artificielle qui dans...

Lire la critique

il y a 9 ans

10 j'aime