Avis sur

Ouija : Les Origines par Eric31

Avatar Eric31
Critique publiée par le

Ouija : L'origine du mal au Québec (Ouija: Origin of Evil), est un film d'horreur américain réalisé (adroitement) par Mike Flanagan, coécrit par Jeff Howard d'après le jeu Ouija de Hasbro (une société américaine spécialisée dans les jouets et les jeux... le jeux de spiritisme est sorti en 1964... et selon certaines informations (littéraires) créée en 1890 que Charles Kennard et Elijah Bond)... mais ce long métrage est aussi une préquelle du pietre film d'horreur Ouija, sorti en 2014... qui met en scéne en 1965, une femme (veuve) Alice Zander (jouée par Elizabeth Reaser) et ses deux filles Paulina et Doris (jouées par Annalise Basso "Lina" ... vue précédemment dans Captain Fantastic) et Lulu Wilson " la cadette ") qui se disent spécialisées dans les sciences occultes, décident d'utiliser une planche Ouija pour arnaquer les clients désireux de parler avec leurs proches décédés... Sauf qu'un véritable esprit prend possession du corps de la petite Doris... laquelle devient la passeuse de divers entités... Loin du produit opportuniste coécrit et réalisé par Stiles White... cette production (fait a la chaine par les producteurs Michael Bay et Jason Blum) est l'une des rares a avoir une certaine personnalité... celle du réalisateur Mike Flanagan (l'auteur de The Mirror et de Pas un Bruit (Hush) qui malgré quelques effets faciles et un manque d'inventivité qui a été perdu depuis fort longtemps), qui réussi a apporter une ambiance qui lui est personnelle (Voir ses autres films et son court métrage " Oculus " pour en a avoir le cœur net) cette sympathique petit série B d'horreur qui contrairement aux autres produits de ce genre " y compris le Conjuring 2 que j'avais très apprécié lors de ma premiere vision... moins sur la seconde " est efficace de sincérité que ce soit par sa mise en scéne ou son interprétations (les deux filles et l'acteur Henry Thomas (l'ex Eliott de ET, Danceny du Valmont de Milos Forman, le Johnny Sirocco de Gangs of New York de Martin Scorsese ou le Norman Bates jeune du Psychose 4 de de Mick Garris) fort crédible en prêtre)... Enfin bref, une petite production d'horreur comme j'aimerai en voir encore aujourd'hui.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 653 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Eric31 Ouija : Les Origines