👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

De la SF cheap, sans trop d'effets spéciaux (heureusement car les rares qu'il y a sont pourraves). Et comme moi les effets spéciaux ça me gonfle, je vais pas me plaindre.

Film à ranger dans un sous-genre bien particulier, celui de la SF manufacturière (souvent minière), avec ses ouvriers coincés sur une planète ou dans une station spatiale.

Si, si c'est un vrai sous-genre, je vous jure. Avec ses bons films, je pense à Silent Running ou Moon (que j'ai toujours pas vu), voire à la fin de l'Empire contre-attaque. Et ses bouses : Abyss, Avatar. Ben ouais, faut de tout pour faire un monde. Ou du moins pour faire un sous-genre.


PS : Sean Connery en marshall de l'espace, avec son look d'agent de sécurité de supermarché, est très bien.
Pruneau
6
Écrit par

il y a 11 ans

13 j'aime

11 commentaires

Outland... loin de la terre
langpier
7

Anticipation effrayante

Outland est une suite logique dans ma découverte de la science-fiction au cinéma. Ecrit et réalisé par Peter Hyams en 1981, le film reprend librement le récit du western culte Le Train sifflera trois...

Lire la critique

il y a 8 ans

15 j'aime

2

Outland... loin de la terre
Plug_In_Papa
5

Le vaisseau spatial sifflera trois fois.

Un peu à la manière d'X-or (mais sans le Denji Seiju Dol ni le Rollersky) Sean Connery est un shérif de l'espace. En poste depuis peu dans une station minière sur Io, l'un des satellite naturel de...

Lire la critique

il y a 10 ans

14 j'aime

Outland... loin de la terre
Pruneau
6

Sean of the dead

De la SF cheap, sans trop d'effets spéciaux (heureusement car les rares qu'il y a sont pourraves). Et comme moi les effets spéciaux ça me gonfle, je vais pas me plaindre. Film à ranger dans un...

Lire la critique

il y a 11 ans

13 j'aime

11

Django Unchained
Pruneau
5

Amour chaînes

En se concentrant purement sur une exégèse westernienne du film, on va dire qu'il y a trois inspirations différentes. La première se place dans la tradition assez classique du western. On est au...

Lire la critique

il y a 9 ans

69 j'aime

7

Winchester 73
Pruneau
9

C'est bath Mann

Un Anthony Mann avec James Stewart, rien de plus classique. Sauf que le personnage principal est une winchester 73. Carabine à 15 coups, surnommée "the gun that won the west », elle attire à elle...

Lire la critique

il y a 11 ans

48 j'aime

14

Au service secret de Sa Majesté
Pruneau
8

Lord of the Rigg

Seul James Bond avec une histoire d'amour, seul James Bond sans happy end, seul James Bond avec George Lazenby. Les scènes de début et de fin, passages obligés du genre, sont les plus belles de la...

Lire la critique

il y a 11 ans

47 j'aime

58