Avis sur

P.S. : I Love You par L'Homme Qui Lit

Avatar L'Homme Qui Lit
Critique publiée par le

On ne sait trop par où commencer lorsqu'il s'agit de vous parler du dernier film réalisé par Richard LaGravenese, tiré du roman éponyme de l'irlandaise Cecelia Ahern, P.S. : I love you. Pour ce film, le réalisateur aura fait une fois encore appel à la jeune actrice aux deux Oscars, Hilary Swank, avec qui il avait tourné Ecrire pour exister, une histoire belle et humaine, déjà, comme une collaboration chargée d'espoirs...

Réunissant autour d'elle un casting des plus judicieux, Gerard Butler (300), Lisa Kudrow (Friends), Harry Cornick Jr, Gina Gershon et Kathy Bates pour ne citer qu'eux, LaGravenese relève le pari de réaliser un film difficile, susceptible de trouver un écho dans la vie personnelle de chacun des spectateurs.
Holly et Gerry sont un couple ordinaire mais heureux, mariés depuis 9 ans, vivant dans un petit appartement dans New-York. Leur amour et leur complicité résiste à toutes les disputes, le rendant chaque fois un peu plus fort, un peu plus mur. Quand Holly se retrouve soudainement veuve, sa vie bascule. Elle s'enferme chez elle, quitte son boulot, ne répond plus au téléphone.

Heureusement bien entourée, elle est rapidement prise en charge par sa bande d'amis ainsi que par sa famille. Le jour de son anniversaire, elle reçoit un gâteau et une cassette d'instructions vocales de Gerry, expliquant qu'elle doit continuer à vivre, l'obligeant à suivre les instructions qu'il s'est chargé de lui faire parvenir de manière régulière.

Commence alors pour elle un long périple avec Gerry à ses côtés, la guidant vers le deuil, lui apprenant peu à peu à reprendre sa vie sans lui, à s'amuser, à voyager. A aimer.
P.S. : I love you est un film magnifique, il réunit des acteurs au talent incroyable autour d'une histoire tragique, mettant en scène des instants d'une intensité et d'une sincérité rare. Tout comme Holly, on est partagés entre la tristesse face à la perte de cet être aimé et l'envie de vivre, rigoler, et passer du bon temps avec ses amis. Juste et sensible, sans en faire trop, Richard LaGravenese réalise là un film fort et émouvant, drôle et attachant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 233 fois
1 apprécie

Autres actions de L'Homme Qui Lit P.S. : I Love You