Godzimegaldorak

Avis sur Pacific Rim

Avatar Max RL
Critique publiée par le

Guillermo del Toro.

Un des réalisateurs les plus convoités et les plus en vogue du côté d'Hollywood ces derniers temps en laissant sa patte décalée à coup de Labyrinthe de Pan ou HellBoy (qui reste, à mon avis, une bonne adaptation des comics en regard des plats pourris qu'on nous sert à la cantine UGC ces dernières années.)

Quand j'ai vu le teaser la première fois après l'annonce de ce nom j'étais enchanté. Enchanté, mais intrigué, voir même suspicieux.

Qu'est-ce que GdT allait bien pouvoir faire de ce sujet et ce type de films avec sa patte ?

Une bombe. Une bombe nucléaire pour geeks dopée à la testostérone et aux clins d'oeils destinés aux 20-30 ans ayant adoré Goldorak, X-Or et autres monuments de la culture geek d'il y a 15/20 ans.

Le pitch est simple : Une faille s'ouvre au fin fond de l'océan et des monstres (ici appelés Kaijus) en sortent pour flinguer tout ce qui passe jusqu'à se faire eux-même dézinguer. Pour contrer la menace grandissante, l'humanité s'allie sous une même bannière et créent des robots géants, des méchas (ici appelés Jaegers) afin de contrer la menace extra-terrestre. Point. Ca sent le gros blockbuster hein ? A 100%.

Ca explose, ca crie, ca bave, ca tranche, ca tire du laser et ca rase des buildings. Pendant 2 heures et dix minutes. Bon allez j’exagère : Y'a aussi des scènes légères et mêmes parfois profondes de sens.
Ou pas, je déconne.

Un Plaisir Coupable, voilà ce qu'est Pacific Rim. Si on va voir ce film, c'est pour ce qu'il est et pas pour ce que l'on pourrait en attendre. Si vous cherchez des réflexions méta-physiques sur la psyché humaine ou des échanges politiques, des conversations profondes sur le sens de la vie, passez votre chemin.

Si vous allez voir ce film, c'est pour en prendre plein les yeux, et même plein la mâchoire. Si vous allez voir ce film, c'est pour voir des gros robots foutre la raclée (Ahem) a de gros monstres en laissant derrière leurs séances de catch urbains des villes en ruine. Si vous allez voir ce film, c'est pour voir des fusils plasma, des épées rétractables, des crachats d'acide fluo par hectolitres et des tas de ferraille usés se foutre des tartes rotatives sous une pluie de feu et d'étincelles.

Et tout ça, Pacific Rim le réussit à la perfection. C'est gargantuesque, impressionnant. Le design des Jaegers est des plus réussis et celui des Kaijus bien pensé (Bon, faut aimer le bleu fluo, mais c'est la mode depuis quelques années de foutre des led partout).

Le point noir ira selon moi au héro qui a malheureusement hérité d'un charisme d'huitre.

Warning : Ça pleut des clichés, mais au milieu de toutes ces références qui feront frémir vos zygomatiques si vous êtes emprunts de cette culture des 80/90s, franchement : On s'en fout.

Royal.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 271 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Max RL Pacific Rim