Rim à rien...

Avis sur Pacific Rim: Uprising

Avatar Rémi Mazenod
Critique publiée par le

Pacific Rim, premier du nom, en plus d'être un hommage aux films de kaiju mais à la sauce américaine, représentait aussi une sorte de réponse en bonne et due forme aux calamiteux Transformers made in Michael Bay.

L'annonce du départ de Del Toro de la réalisation de cette suite n'augurait rien de bon, même s'il est resté du côté de la production. Enfin, les bandes-annonces semblaient annoncer un bon "plus = mieux", adage contre-dit un bon paquet de fois dans le faits. Pacific Rim Uprising ne partait pas gagnant, loin de là.

Le résultat final est vraiment pas terrible : au mieux il laisse indifférent, au pire il donne l'impression d'avoir vraiment perdu son temps. En plus de n'avoir rien de spécialement mémorable en terme de réalisation (tout semble en pilote automatique, rien ne sort de l'ordinaire, tout est impersonnel à un degré vraiment dérangeant), les enjeux sont très maladroitement installés, qui plus est dans la longueur : le premier élément perturbateur doit intervenir au bout d'1h de film, à la fin d'une introduction assez éprouvante sur des personnages qui n'ont rien de remarquable. Là où l'enjeu est de sauver le monde, le scénario et surtout la réalisation loupent le coche : ils devraient rendre une intrigue épique, mondiale, bref quelque chose qui concernent tout le monde, mais l'échelle utilisée est si réduite que l'on n'arrive jamais vraiment à prendre ce conflit au sérieux. Indifférence, je disais...

Les personnages, quant à eux, sont des archétypes qui ne surprennent jamais, restent en retrait quand ils sont secondaires, s'avèrent incohérents dans leur évolution, et ainsi de suite. Rien de très inhabituel lorsque l'on connait les grosses productions ultra-qualibrés dont l'intérêt réside ailleurs que dans le récit.

Mais dans ce cas-là, où se trouve l'intérêt du film justement ? Lorsque l'on paye sa place pour voir Pacific Rim Uprising, n'est-ce pas pour voir des robots se battre contre des monstres géants ? En soi, les séquences de combat ne sont pas décevantes à proprement parler. Elles sont juste peu nombreuses, mal amenées par le récit et souvent assez confuses dans le déroulé des évènements à cause du montage souvent à la ramasse (pas dans la lisibilité, l'action reste claire malgré tout).

Donc, peut-on recommander Pacific Rim Uprising ? Pour moi, c'est un non. Si les séquences de combat peuvent avoir un intérêt en elles-mêmes, il faut aussi accepter de se taper tout le reste : les personnages insipides, les dialogues peu inspirés et un récit qui mouline longtemps dans le vent. Mieux vaut attendre qu'il soit diffusé sur une plateforme de streaming que de mettre de l'argent dans une place de cinéma, dans le sens où aujourd'hui, au vu du tarif d'un ticket, il y a intérêt à ne pas prendre une décision à la légère. Choose wisely...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 177 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Rémi Mazenod Pacific Rim: Uprising