Affiche Pale Rider, le cavalier solitaire

Critiques de Pale Rider, le cavalier solitaire

Film de (1985)

Et l'Enfer marchait avec Lui.

Ce film est mon préféré de Clint Eastwood. Je ne pense pas que ce soit le meilleur (pour moi, cette place revient incontestablement à Unforgiven), mais c'est Pale Rider que je revois le plus souvent et avec le plus grand plaisir. Western très classique dans son déroulement, il réserve quand même quelques surprises agréables. Pale Rider est d'abord un très on divertissement. Action et humour,... Lire l'avis à propos de Pale Rider, le cavalier solitaire

78 8
Avatar SanFelice
9
SanFelice ·

Le fantôme des vallées perdues

L'un des premiers livres de ma pré-adolescence, comme on dit aujourd'hui, fut "l'homme des vallées perdues" de Jack Shaefer, recommandé par mon père avec pas mal de J.O. Curwood et de Jack London : un livre emblématique qui façonna mon goût pour le western classique, et me marqua bien plus profondément que l'adaptation... Lire la critique de Pale Rider, le cavalier solitaire

9 5
Avatar Eric Pokespagne
6
Eric Pokespagne ·

Gun of a preacher man.

Eastwood réalisateur est désormais parvenu à une stature similaire à celles des maitres qui l’ont fait naitre en tant qu’acteur. Un nouveau western sera forcément vu à l’aune des superbes opus précédents. L’ouverture de Pale Rider, alternance entre la vie de la communauté et l’irruption des pillards cite ostensiblement Josey Wales, tandis que l’arrivée providentielle d’un personnage sans nom... Lire la critique de Pale Rider, le cavalier solitaire

34 1
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

"And I looked, and behold a pale horse. And his name that sat on him was Death" !!!

And I looked, and behold a pale horse. And his name that sat on him was Death. Là où il faut chercher un vernis d'originalité dans ce western, c'est dans les références bibliques et le fait que le protagoniste apparaît comme un être surnaturel sorti de nulle part, défendant les braves, combattant les méchants, après ce qu'il s'apparente à une forme de... Lire l'avis à propos de Pale Rider, le cavalier solitaire

25 4
Avatar Plume231
7
Plume231 ·

Les forty-niners

En 1849, plus de 300000 prospecteurs se jettent sur la Californie, alors propriété du Mexique, mais administrée par les Etats Unis à la suite de la guerre gagnée par les américains. Il n'y a pas de loi et possession vaut titre. En 1850, le Mexique vend ses droits sur la Californie aux Etats Unis. Des représentants sont élus, des lois votées, des concessions immenses sont allouées à ceux qui... Lire l'avis à propos de Pale Rider, le cavalier solitaire

17 2
Avatar -Marc-
7
-Marc- ·

Clint Eastwood, par Clint Eastwood

Permettez-moi d'être dubitatif sur le statut de ce film. Considéré souvent comme un des grands westerns des années 80, Pale Rider ne me semble pas du tout mériter sa réputation. Le fameux personnage du cavalier solitaire, personnage qui n'ouvre la bouche que pour sortir des punchlines et des lignes de dialogues empreintes d'une grande sagesse (il est chrétien,... Lire la critique de Pale Rider, le cavalier solitaire

8
Avatar Subversion
4
Subversion ·

Critique de Pale Rider, le cavalier solitaire par FPBdL

Le film débute par une scène d'assaut. Des mineurs reculés dans la montagne échappent encore à l'emprise du fondateur de la plus proche bourgade, qui envoie sa bande de gros bras pour chasser ces gens de cette source à dollars. Clint est client des clins d'oeil aux références du genre. Ainsi, à Sergio Leone, le Prêtre emprunte le foulard noir de Blondin (http://www.vodkaster.... Lire la critique de Pale Rider, le cavalier solitaire

13
Avatar FPBdL
7
FPBdL ·

Critique de Pale Rider, le cavalier solitaire par Kabuto

Un cow-boy solitaire débarque dans un bled perdu ou comme par hasard, les pauvres prospecteurs se font voler leurs concessions par un gros méchant. Alors le gentil cow-boy solitaire (même pas peur) va remettre de l'ordre en flinguant tous les méchants (même pas mal). En plus toutes les nanas tombent amoureuses du cow-boy solitaire mais lui, il s'en fout et il repart sans même se retourner. C'est... Lire la critique de Pale Rider, le cavalier solitaire

10
Avatar Kabuto
4
Kabuto ·

Avec un prêtre comme ça je me convertis quand vous voulez!

Quand je jubile devant un film, c'est que je passe vraiment un bon moment devant le film. Là ça m'a pris à plusieurs reprises. Pale Rider n'est certainement pas aussi fort que Impitoyable, mais l'on peut sentir ici et là les prémisses du futur chef d'oeuvre. Pale Rider est malgré tout un très bon western, et même un très bon film tout court. Tout d'abord pour ses personnages. Certes il s'agit... Lire l'avis à propos de Pale Rider, le cavalier solitaire

7
Avatar Fatpooper
8
Fatpooper ·

Critique de Pale Rider, le cavalier solitaire par abarguillet

En Californie, à l'époque de la ruée vers l'or, Lahood Corporation, puissante société d'orpailleurs entend contrôler la ville et ses habitants. Coy Lahood est fermement décidé à expulser les quelques mineurs isolés qui tentent de lui résister et à s'approprier leurs terres. Pour Hull Barret, sa fiancée et la fille de cette dernière, une ravissante adolescente, la situation devient chaque jour... Lire l'avis à propos de Pale Rider, le cavalier solitaire

6
Avatar abarguillet
8
abarguillet ·