Faux... toujours faux...

Avis sur Palo Alto

Avatar Moizi
Critique publiée par le

L'adolescence au cinéma c'est l'une des choses le plus difficile à représenter, car bien vite on tombe soit dans une vision fantasmée de l'adolescence par un vieux qui ne comprend plus rien à ce que c'est que d'avoir 16 ans, soit dans une vision alarmiste... les deux avec leur lot de clichés... Mais quoiqu'il en soit les films sur l'adolescence c'est un genre à part entière, avec ses codes... et c'est bien ce que je reproche, même lorsque ça se veut improvisé, vrai, etc, comme dans Boyhood, ben c'est faux, c'est pas la vérité... Et c'est quelque chose de très récurant chez les ricains qui visiblement ne savent plus ce que c'est que d'être un ado... On mettra dans les exceptions Larry Clark (et Korine ?) qui ose rendre la laideur des ados belle... ou bien un Gus Van Sant, mais dans ces deux cas on n'est jamais dans une représentation de la réalité, mais on va chercher à créer le vrai (et y parvenir).

Reste qu'aux USA ils ne pourront jamais réussir à faire à nos amours ou bien passe ton bac d'abord. Ils ne peuvent pas faire, ils ne savent pas... ils sont trop empêtrés dans les codes de leur genre, or s'il y a bien quelque chose qui ne peut pas répondre à un genre c'est l'adolescence... Comment peux-tu espérer être juste et touchant si tu as des passages obligés, des codes avec lesquels jouer, etc, tandis que la réalité on l'a tous vécue un jour (mais peu s'en souviennent). Je veux dire par là qu'on peut détourner les codes du film noir, du western, du giallo ou ce que tu veux, on n'est pas un cowboy, ça ne correspond pas à notre réalité on peut s'en servir pour raconter autre chose, pour créer du vrai à partir de là, à partir d'un mythe... Sauf que si tu veux faire un film sur l'adolescence, même si ce n'est pas une retranscription brute de la réalité il faut d'abord accepter, comme le font GVS et Clark ce que sont les adolescents.

Alors pour parler quand même du film, je me suis profondément ennuyé parce que je n'y crois pas... certains trucs sont plus vrais que d'autres, je pense notamment à une scène où un gars veut jouer en attirant une fille dans la piscine et va la faire chier jusqu'à qu'il la pousse dans l'eau. Sauf qu'elle ne rigole plus depuis longtemps. C'est pas forcément très bien fait, mais la scène est assez longue, on aurait pu sentir plus le malaise, mais il se passe quand même quelque chose. On parle de quelque chose de vrai, du jeu de séduction entre garçon et fille, quand est-ce-que c'est du jeu, où s'arrête le jeu ? etc. Et ça c'est bien. Mais sinon bien souvent on a un peu rien, des scènes assez clichées, la fille qui fantasme sur son prof... son prof est James Franco (auteur du bouquin dont est tiré le film...), je suis désolé mais je n'y crois pas... Pourquoi ? Parce qu'un prof de sport c'est pas James Franco... Dans Marfa Girl de Larry Clark on a une scène similaire, un gars qui a un faible pour sa prof, elle est enceinte, elle a un physique normal, mais elle a du charme... et la tension sexuelle monte, mais se traduit par une fessée sous forme de jeu à la fin d'un cours... (que dirait Rousseau ?). Mais ce n'est pas fait entre deux stars hollywoodiennes dont on ne peut croire à la misère sexuelle.

En qualité on peut souligner l'absence de réelle intrigue, mais si je trouve que la fin veut peut-être dire encore trop de choses de manière bien signifiante...

En somme je ne crois pas à ce qui se passe à l'écran, ce n'est pas super bien fait, bien que quelques plans soient sympas, mais c'est peut-être ça le problème c'est "sympa", c'est-à-dire que c'est édulcoré, la mise en scène ne rend pas compte de la violence de ce que peut être qu'être un adolescent...

Et puis le choix des personnages... je le trouve pas vraiment intéressant, ils n'existent pas, ça n'existe pas en vrai... Ils sont où les gens laids, les gens gros avec des appareils dentaires...

Il est là le problème, soit tu acceptes d'être hors de toute réalité et tu fais une comédie romantique façon High School Musical, soit à un moment donné il faut que tu embrasses ton sujet...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 617 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Moizi Palo Alto