Un petit bijou en or

Avis sur Parasite

Avatar Dieu_Incroyable
Critique publiée par le

Bordel ! C’est ça qu’on veut au cinéma ! Dans son duel qui l’opposait à Douleur et Gloire, il n’y a pas match, et je qualifierais volontiers de passéistes les déçus de cette issue. Aussi réussis que peuvent être certains aspects du film d’Almodovar, Cannes envoie un message fort au cinéma mondial : pour séduire, il va falloir se réinventer.

Bong Joon-ho renverse tout sur son passage et signe un film nouveau, qui s’inscrit en faux contre le chichiteux, le ranplanplan du cinéma occidental moderne. Il montre qu’il n’est pas nécessaire d’être chiant pour paraître intelligent. En reprenant les codes classiques du cinéma coréen, Parasite nous fait rire, pleurer et peur dans la même minute. Mais il va bien au-delà : Bong Joon-ho a compris le rendu ridicule des dialogues pompeux au cinéma, et propose ici une forme originale, d’une intensité souvent théâtrale mais absente de toute prétention. Chaque dialogue tombe juste, chaque jeu d’acteur est là pour construire le film travaillé à la perfection.

Entre les sabots hollywoodiens et la subtilité du réalisateur coréen, il y a bien un immense océan qui les sépare. Absent de tout manichéisme, Parasite moque avec un humour fou à la fois la Corée du Nord propagandiste et les Etats-Unis bêtement idolâtrés par la bourgeoisie sud-coréenne. Au confort enviable de la richesse fait écho la malice et le charme de la misère. Pendant longtemps dans ce film, on se prend au jeu avec les protagonistes, on rit à gorge déployée de la ruse des uns, de la naïveté des autres.

Et puis dans un suspense de plus en plus haletant, on sent petit à petit venir le drame. A la manière de Kéchiche dans La Vie d’Adèle, Bong Joon-ho dépose pour le spectateur attentif une scène d’une finesse rare qui va faire chavirer le film : celle où l’on lit sur le visage de Song Kang-ho, piégé sous la table du salon, que tout va mal finir.

On arrive à la fin du film : 2h12, ah bon ? Un film presque parfait qui ne souffre à mon avis que d’une fin un poil décevante d’un point de vue scénaristique.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 393 fois
2 apprécient

Autres actions de Dieu_Incroyable Parasite