Masterclasse(s)

Avis sur Parasite

Avatar Kowalsk
Critique publiée par le

Bong Joon-ho est évidemment un réalisateur sud-corréen surdoué, qui reste passionnant à suivre depuis ses débuts, (Memories of Murder sorti en 2003) et dont chaque film mérite un prix (c’est d’ailleurs le cas, j’imagine). Rien d’étonnant donc à ce que son dernier —Parasites— reçoive la Palme d’Or à Cannes. Peu de cinéastes parviennent en effet à satisfaire la cinéphilie la plus exigeante en matière d’écriture, et à captiver le public le plus large en matière de spectacle. Anticipation, thriller, drames familiaux, conte fantastique, comédie loufoque, tous ces genres sont souvent convoqués chez Bong Joon-ho, et Parasites n’échappe à la règle, c’est donc une fois encore un cas d’école, et une expérience jubilatoire de spectateur. On pourra toujours trouver à y redire, quelques invraisemblances, certaines facilités scénaristiques, un goût prononcé pour le trivial etc., mais la fable reste constamment inspirée, subversive et surprenante. Si on peut y voir des thématiques proches d’un Claude Chabrol, le film de Bong Joon-ho s’affranchit largement de cette référence pro-bourgeoise et bien française pour en faire tout autre chose : du cinéma ambitieux, populaire et universel.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 167 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Kowalsk Parasite