👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Bong Joon-ho chef d'orchestre virtuose.

Les critiques ne tarissent pas d'éloges sur Parasite, le nouveau film de Bong Joon-ho, palme d'Or à Cannes, qui relate (pour faire très court) l'introduction d'une famille pauvre dans un foyer aisé de la Corée du Sud d'aujourd'hui. Et ceux qui saluent un film virtuose ont bien raison : Bong Joon-ho est un talentueux chef d'orchestre, qui dirige avec brio, et en évitant toujours la cacophonie, les codes de la comédie burlesque, de la tragédie sociale et familiale, du drame et de l'horreur.
Certains saluent le thème abordé et la dimension sociale du film, d'autres son actualité brûlante et la dénonciation qui s'y lit aisément. Mais ce qui est extraordinaire, c'est l'exploit que réussit haut la main le réalisateur de "Okja" et "Snowpiercer" : signer un film capable de divertir et d'interroger, de faire à la fois rire et réfléchir, pleurer et vibrer. L'usage du mot métaphore dans le film en est la preuve. Il invite à la réflexion, mais en étant employé à outrance ou de manière péjorative pour signifier qu'on ne comprend décidément rien à cette toile a priori virtuose du cadet de la famille, il fait aussi sourire.
Deux heures douze durant, c'est avec une maîtrise parfaite que la tension croît, que la psychologie des personnages se déploie, et que le spectateur est happé dans ce brillant et habile mélange de genres. Une palme d'or indéniablement méritée.

themadcat
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Les meilleurs films de 2019

il y a 3 ans

Parasite
AnneSchneider
8
Parasite

La maison fait le moine...

La septième réalisation du monumental Bong Joon Ho est fréquemment présentée comme une critique acerbe des inégalités qui minent la société coréenne. La lutte, d’abord larvée et de plus en plus...

Lire la critique

il y a 3 ans

245 j'aime

37

Parasite
Vincent_Ruozzi
9
Parasite

D'un sous-sol l'autre

La palme d'or est bien plus qu'une simple récompense. C'est la consécration pour un réalisateur ainsi que pour le cinéma qu'il représente. Il faut voir les discours de ces derniers qui, émus, avouent...

Lire la critique

il y a 3 ans

226 j'aime

30

Parasite
Velvetman
8
Parasite

Home Invasion

Parasite de Bong Joon-Ho est un puzzle démoniaque, abrasif, violent, qui fait chavirer le cœur des spectateurs autant qu’il fait déjouer chaque rouage de son scénario pour faire de ses...

Lire la critique

il y a 3 ans

156 j'aime

6

Les Confessions d'un bourgeois
themadcat
7

Témoignage à valeur ajoutée, le Zweig hongrois?

Dans un style clair et direct, Sándor Marai retrace ici son cheminement personnel, entre une Hongrie bourgeoise et une Europe au bord du gouffre gangrénée par la montée des totalitarismes. Des moeurs...

Lire la critique

il y a 3 ans

1 j'aime

1

La Tache
themadcat
9
La Tache

Bien plus qu'un thermomètre dans le cul de l'Amérique

En parcourant les premières lignes de "La Tache", qui fustigent la bien-pensance d’une Amérique hypocrite offusquée par l’affaire Lewinsky, on pourrait croire avoir entre les mains un énième roman...

Lire la critique

il y a 3 ans

1 j'aime

1

Paterson
themadcat
8
Paterson

Délicatesse d'un film-haïku

Pas de zombies ni de vampires cette fois : avec Paterson, c’est une exploration poétique de la banalité du quotidien que nous propose Jim Jarmush. Deux heures durant, le spectateur suivra la...

Lire la critique

il y a 2 ans

1 j'aime