La lutte des classes version Corée

Avis sur Parasite

Avatar Ednassyla
Critique publiée par le

Que dire, que dire ?
Je suis sortie de la salle de cinéma il n'y a même pas une heure, je ne sais pas encore trop quels mots trouver.

Ce film est véritablement génial, ça je crois que tout le monde l'a globalement dit. C'est une véritable prouesse cinématographique : à la fois comédie, tragédie, satire, thriller, glauque, presque mélodrame parfois... Bong Joon-ho allie merveilleusement bien tous les genres, et, reconnaissons-le, le savoureux et original mélange fonctionne et détonne. J'ai ri, j'ai eu peur, j'ai froncé les sourcils, me suis recroquevillée sur mon siège, j'ai écarquillé grand les yeux, voire été gênée... J'ai ressenti tout ça, ce méli-mélo d'émotions, ce bazar intérieur, pendant deux heures : j'ai vécu intensément les émotions des situations et des personnages, ce qui en fait déjà pour moi la raison d'une oeuvre réussie.

Là où je serai plus critique, c'est sur la deuxième partie du film. Si la première partie est géniale, que les situations sont drôles bien que très prévisibles (c'est même certainement ce qui les rend tout aussi comiques), qu'on découvre avec lenteur cette attachante petite famille et l'arnaque qu'ils montent (qui paraît déjà un peu grossière voire invraisemblable), la deuxième partie m'a un peu plus gênée.
On vire à la surenchère, à l'exagération absolue et la surexploitation de certains procédés comiques. On a du mal à trouver ça crédible, c'est beaucoup trop absurde, grotesque, c'est beaucoup trop tout court. Je ne spoilerai pas mais disons que j'ai eu un peu de mal avec la deuxième situation et ses conséquences, ça devenait vraiment trop gros voire carrément n'importe quoi. Néanmoins je reconnais que film avait le mérite de ne pas perdre en intensité et que, comme j'en faisais mention plus haut, certaines situations m'ont littéralement scotchée sur mon siège, prostrée de peur, m'ont fait grincé des dents ou serré des poings en espérant que tout aille au mieux, geignant de surprise face à l'aspect grandiloquent que prenaient ces burlesques aventures...

Donc : je ne peux pas mettre en-dessous de neuf. C'est une grande oeuvre, qui aura à n'en pas douter une immense postérité, et la palme d'or est indéniablement méritée. Malgré le côté grossier le rythme restait haletant, l'image magnifique et la critique derrière, évidente, et importante. La représentation de la Corée pauvre, de cette famille démunie sans être désunie, ces personnages attachants, drôles, parfaitement farfelus et burlesques était un régal. D'aucuns diraient que c'est manichéen, et oui, ça l'est, mais la critique n'en est que plus virulente. Il y aurait énormément à dire sur le traitement des problèmes sociaux dans ce film, sur la représentation du désir, de la violence, de la jalousie peut-être...

Je ne sais pas quoi dire d'autre.
J'ai tout de même trouvé certains moments trop longs, et la fin surtout est un peu "trop" pour moi également, à l'image de tout le dénouement d'ailleurs, de cette violence exacerbée inattendue digne d'un film d'horreur... Enfin, les dernières minutes surtout m'ont déçue.

Le coup du morse du père qui s'est en fait caché dans le sous-sol et survit toutes ces années... Bon. Dommage aussi qu'on ne sache pas ce qu'il est advenu de la famille des Park : à quoi a servi le rapprochement entre "Kevin" et la jeune fille ? Mais c'est un détail.

...Mais justement, je crois qu'il faut tirer son chapeau au réalisateur pour avoir réussi à mélanger si bien tous ces genres et émotions, tout en conservant la satire, l'humour presque absurde dans les situations, avec le pathétique final... L'ensemble est touchant et réussi, d'une rare intensité, à la fois violente, amère et douce, sublimée au cinéma par une image magnifique et des acteurs vraiment grandioses. C'est une oeuvre vraiment intéressante.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 89 fois
4 apprécient

Autres actions de Ednassyla Parasite