"Ton meilleur ami, crois-moi, c'est ton papa !"

Voilà un film intrigant rien que par son affiche, que je trouve personnellement magnifique. Paris, Texas est d'ailleurs le reflet de cette affiche, tout dans l'émotion, la douceur, la couleur.


On n'a aucun mal à rentrer dans ce film. Les personnages sont vite attachants et intrigants, et l'objectif assez flou, ce qui fait que l'on tombe rapidement dans une impression de contemplation. Ce caractère est présent tout le long du film, par le jeu très doux des acteurs, la tendresse des baisers et des étreintes, ou encore la musique (ou plutôt l'ambiance sonore) aux sonorités texanes assez minimalistes.


Toutefois, je pense que certaines scènes, notamment vers la fin, pourraient en ennuyer certains. L'aspect contemplatif est poussé à son paroxysme et donne vie à des dialogues certes très touchants, mais aussi très longs.


Toute la scène de regrets à travers la vitre du peep-show dure tout de même 20 minutes. Mais c'est aussi une grande force du film, d'insister si tardivement sur la relation de ces deux personnages, dont on connait finalement si peu le passé.


Les acteurs parviennent à trouver de l'authenticité, et leurs personnages reflètent même une certaine vérité, d'où l'attachement qu'on leur attribue. L'expression et l'allure de certains acteurs (Nastassja Kinski dans son pull rose, évidemment, mais le long travelling de Harry Dean Stanton sur le pont est également notable) font de certains plans de véritables tableaux. Paris, Texas est un film à l'esthétique contemplative singulière, plein de simplicité, d'humilité et de sincérité.


Et pour ceux qui n'ont pas la référence du titre (cultivez-vous, bon sang !)

Monsieur_Cintre
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les plus belles affiches de films

Le 8 décembre 2019

14 j'aime

15 commentaires

Paris, Texas
Velvetman
10
Paris, Texas

C'est la fille.

Paris Texas, c’est l’existence d’un terrain vague au milieu de nulle part, une contrée vide de vie qui ne demande qu’à reconstruire les péripéties d’un passé lointain et oublié. Derrière un accord...

il y a 7 ans

141 j'aime

12

Paris, Texas
Dilettante
5
Paris, Texas

La fin justifie t-elle la moyenne?

Il est vrai que Paris, Texas est esthétiquement irréprochable tant les plans sont magnifiques. Malheureusement, le temps semble se figer lorsqu'on regarde un film aussi vide de vie ! Les scènes sont...

il y a 11 ans

72 j'aime

4

Paris, Texas
pphf
8
Paris, Texas

Gone girl, gone man

L’écran s’ouvre sur un homme seul, égaré dans le désert. Sur une minuscule silhouette perdue dans une immensité ocre jaune, et plus petite encore, la tache rouge d’une casquette. Sur un rocher, tout...

il y a 8 ans

68 j'aime

10

Psychomagie, un art pour guérir
Monsieur_Cintre
6

Pascal le grand-père

Psychomagie commence par une comparaison avec la psychanalyse de Freud. La psychomagie n'est donc pas tant un art qu'une thérapie, une thérapie par les actes. Ce documentaire relate les blocages...

il y a 3 ans

18 j'aime

7

Mon nom est Personne
Monsieur_Cintre
7

Le chemin vers la reconnaissance

Mon Nom est Personne est à la fois un western spaghetti et un hommage au genre. Il s'agirait à l'origine d'un projet de Leone - le roi des spaghettis - qui en est le producteur, et qui souhaite...

il y a 2 ans

17 j'aime

10

La Nuit du chasseur
Monsieur_Cintre
8

Hansel et Gretel

D'ores-et-déjà connu en tant qu'acteur, Charles Laughton signe avec La Nuit du Chasseur son premier et dernier film, tant celui-ci sera un échec commercial. C'est dingue, quand on sait la postérité...

il y a plus d’un an

15 j'aime

5