Du soleil, puis de la pluie

Avis sur Partie de campagne

Avatar Pétoin
Critique publiée par le

Partie de campagne est le neuvième film parlant de Jean Renoir, qu'il réalise en 1936. Avant même d'écrire l'adaptation de la nouvelle de Guy de Maupassant, Renoir voulait que son film soit un moyen métrage. C'est après l'avoir fait tourner dans Le Crime de monsieur Lange que le réalisateur décide d'offrir le premier rôle, celui d'Henriette, à Sylvia Bataille. Le tournage du film commence au début de l'été 1936, avec un budget réduit. Malheureusement pour l'équipe, les conditions météorologiques sont catastrophiques et une pluie torrentielle retarde les prises de vues. A la fin de son contrat, Renoir n'a pas tourné tout ce qu'il souhaitait et l'ambiance sur le plateau se dégrade à tel point que le producteur, Pierre Braunberger finit par tout arrêter.

Jean Renoir s'engage alors dans un nouveau projet, Les Bas-fonds avec Jean Gabin. Braunberger essaye de sauver le film en tentant de convaincre sans succès Renoir d'insérer ce qui a été tourné de Partie de campagne dans un autre film. Lorsque la guerre éclate en 1939, Renoir fuit d'abord pour l'Italie, puis pour les Etats-Unis, laissant le producteur seul avec ces bobines non montées et incomplètes. Ce n'est qu'après la guerre que les bobines sont confiées à Marguerite Renoir qui planifie le montage tel qu'il avait été décidé par Renoir près de dix ans auparavant. Partie de campagne sort enfin au cinéma le 18 décembre 1946, plus de dix ans après le tournage.

Le film dure une quarantaine de minutes, et le générique indique que le film « n'a pu être, pour des raisons de force majeure, tout à fait terminé. En l'absence de Jean Renoir, actuellement en Amérique, soucieux de respecter son œuvre et d'en conserver le caractère, nous avons décidé de vous le présenter tel qu'il est ». Partie de campagne, en réalité, est loin d'apparaitre comme une œuvre incomplète et Renoir reste très fidèle à l'œuvre de Maupassant. Le film reste indissociable de l'époque à laquelle il est tourné, alors que le Front Populaire bouleverse la société française. Malgré le fait que l'intrigue se déroule en 1860, la famille Dufour est ici le parfait miroir de la France qui découvre les congés payés et les sorties à la campagne.

L'insouciance des personnages est parfaitement mise en valeur par ces images qui laissent une grande place à la nature ensoleillée. Cette nature, ainsi que les relations sociales entre les personnages, sont des thèmes chers à Renoir. On retrouve dans le travail de Jean Renoir tout ce qui caractérise l'écriture filmique d'après 1940 : plans-séquences, profondeur de champ, vues panoramiques, longs travellings, netteté de la photographie. L'écriture est nouvelle, et bien en avance sur son temps.

Il est aussi impossible de ne pas noter que Renoir rend hommage à son père dans de nombreuses scènes, tant certaines sont proches des tableaux. Et c'est de la beauté qui se dégage de ces images. André Bazin déclare dans les Cahiers du Cinéma « L'une des plus belles images de l'œuvre de Renoir et de tout le cinéma est cet instant dans Une partie de campagne où Sylvia Bataille va céder aux baisers de Georges Darnoux. [...] le monde chavire avec le regard de Sylvia Bataille, l'amour jaillit comme un cri ; le sourire ne s'est pas effacé de nos lèvres que les larmes nous sont aux yeux. »

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 784 fois
10 apprécient

Autres actions de Pétoin Partie de campagne