All hail Burgundia

Avis sur Passeport pour Pimlico

Avatar Nolwenn-Allison
Critique publiée par le

Un obus qui n'avait pas encore explosé explose finalement. Suite à cela, les habitants de Pimlico découvrent un trésor et des textes qui les relient au duché de Bourgogne. Il en faut peu pour que ces gens décident de faire sécession avec la Couronne et se rangent derrière l'héritier dudit duché.

C'est avec un tel pitch que Henry Cornelius se lance dans Passeport pour Pimlico, une comédie sans prétention mais terriblement efficace, pour une bonne raison. C'est un film anglais. Je sais, brandir les origines des gens et des oeuvres juste pour agiter des clichés, c'est pas sympa voire un peu lourd. Mais s'il n'était pas d'origine britannique, ce film ne mériterait pas le même coup d'oeil. L'humour des mangeurs de rosbeef est ici fidèle à sa réputation, à notre plus grande joie (en tout cas, à la mienne, c'est déjà suffisant). L'absurdité de la situation de départ ne cesse d'enfler, menant à des rebondissements tout aussi exagérés les uns que les autres qui s'inscrivent dans un film excellemment rythmé, jusqu'à l'ultime scène, dénouement aberrant mais qui ne manquera pas de faire sourire la grande majorité.

Une fois de plus, ma critique se fait bien courte, je sais. Passeport pour Pimlico a beau être un très bon film qui réussit ce qu'il entreprend, il n'a pas de grandes prétentions : pas de plans de malades, pas d'esthétiques particulières... et de fait n'est pas très intéressant à critiquer. Mais je persiste et signe : en regardant ce film, vous passerez un bon moment.

All hail Burgundia !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 302 fois
1 apprécie

Nolwenn-Allison a ajouté ce film à 1 liste Passeport pour Pimlico

Autres actions de Nolwenn-Allison Passeport pour Pimlico