👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Lieux : la petite maison de Paterson (chauffeur de bus vivant avec Laura et leur bouledogue anglais Marvin), le dépôt de bus, les rues de la ville de Paterson (New Jersey), un bar de nuit et le square devant la cascade. Chronologie : huit jours consécutifs du lundi matin, au réveil, au lundi suivant, au réveil. L'action : le quotidien de Paterson (c'est vraiment son nom) dans une ville où a vécu le poète W.C. Williams. Paterson, observateur de la vie des autres comme de la nature, est aussi poète à sa façon, profitant de ses rares moments de liberté pour écrire quelques vers sur un précieux carnet. Par un lent déroulé, sans longueur toutefois, on participe au quotidien de Paterson se répétant de jour en jour, ponctué de rencontres amicales ou fortuites, silencieuses ou bavardes, rarement. Laura, de son côté, a une vie en définitive un peu plus terne ; mais par ses activités de peintre d'intérieur et son implication dans la fête de quartier, elle échappe à la mélancolie. Et Marvin, dans tout cela ? Il semble en totale empathie avec ses deux maîtres ; peut-être même a-t-il quelques idées derrière le crâne...
On est, dès les premières images, happé par le calme tempo du film où la plupart des échanges se font sur le ton de la confidence. Chaque plan, même le plus simple (un mur de brique, un banc dans un square, l'atmosphère du bar) est parfaitement cadré. Les couleurs sont douces et chaudes. J'allais oublier de parler du jeu parfait des acteurs, notamment l'excellent Adam Driver et la superbe Golshitey Farahani. Et "last, but not least", le film laisse découvrir de temps à autre de très bons petits moments d'humour. Bref, j'ai été séduit par ce film très subtil et humain qui donne à réfléchir sur les façons dont chacun construit son quotidien et cultive son jardin secret.

Jihel
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 5 ans

Paterson
Velvetman
9
Paterson

Twin Peaks

Après Détroit et les sorties nocturnes d’Only Lovers Left Alive, Jim Jarmusch déplace de nouveau son cinéma dans une ville en friche où la lisière se révèle étroite entre les briques en ruine et le...

Lire la critique

il y a 5 ans

140 j'aime

5

Paterson
Mil-Feux
8
Paterson

Water Falls - hymne à la vie

Avis à celleux qui "respirent la poésie" et l'admirent, Jim Jarmusch est revenu pour nous faire rêver. Paterson s'ouvre sur l'étreinte profonde et silencieuse d'un homme et d'une femme dans leur...

Lire la critique

il y a 5 ans

124 j'aime

32

Paterson
Sergent_Pepper
7
Paterson

Le cercle des poètes disparates

Lorsqu’un poème est écrit en prose ou en vers libre, il perd instantanément la faculté d’immédiate séduction qu’avait son prédécesseur en vers : la rime, le rythme, musique et cadence de la forme...

Lire la critique

il y a 5 ans

95 j'aime

11

Mon fils
Jihel
7
Mon fils

MON FILS. A voir.

Un nouveau film très intéressant d'E. Riklis. Certes, le scénario ne semble pas totalement crédible mais le film donne à voir, par petites touches, le quotidien des Arabes citoyens d'Israël dans les...

Lire la critique

il y a 7 ans

4 j'aime

Lettre à Franco
Jihel
8

Un moment de la montée du franquisme

Deux destins qui se croisent et finissent par s'affronter, celui de Miguel de Unamuno, recteur de l'université de Salamanque, intellectuel respecté, esprit indépendant mais partisan de l'ordre, et...

Lire la critique

il y a 2 ans

3 j'aime

Suite française
Jihel
8

Adaptation réussie. A voir.

La trame de l'excellent roman d'Irène Némirovsky est connue : l'exode en juin 1940, l'arrivée d'un groupe de militaires allemands dans un petit village du centre de la France, leur installation dans...

Lire la critique

il y a 7 ans

3 j'aime

1