Ode à la routine.

Avis sur Paterson

Avatar Zatoïchi
Critique publiée par le

[Les critiques que je propose sont totalement subjectives et n'engagent que moi. Elles me servent principalement à garder la mémoire des émotions et des questionnements nés de la première vision des films. Écrites rapidement, elles comportent surement, maladresses et inepties en tous genres.]

Paterson est un film qui se savoure lentement.
Il ne faut pas s'attendre à ce à quoi on a l'habitude au risque de s'ennuyer.
C'est une semaine, avec ses jours, ses habitudes, ses rituelles etc. Et cette semaine (pour la plus-part) on la vit tous à notre manière.
Ici, le personnage est poète, pas de profession, mais poète dans l'âme. Ainsi, naïvement, sans mots compliqués, sans figures de style et sans artifices, le héros cherche à faire émerger la beauté des habitudes et du familier.
C'est simplement un film où il ne se passe rien. Où la seule personne qui crée du drame est un acteur qui n'accepte pas la réalité. Comme si la beauté est finalement dans ce petit rien.
Sa femme, artiste naïve obsessionnelle, se réinvente constamment à travers l'art et ce qu'elle entreprend. Plutôt opposé à son mari, les deux se complètent magnifiquement.
Il faut se laisser porter par ce que l'on voit, ne rien attendre du film et le prendre comme un voyage spirituel et poétique dans la beauté de l'ordinaire et de la routine.
Petit plaisir de voir Masatoshi Nagase à la fin du film qui permet un petit clin d'oeil au cinéma japonais et qui, si vous avez vu les films de Naomi Kawase, vous ramènera à ineffable beauté du monde.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 69 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Zatoïchi Paterson