Affiche Permanent Vacation

Critiques de Permanent Vacation

Film de (1981)

  • 1
  • 2

"I'm this kind of tourist, In permanent vacation"

Jarmusch te laisse toujours vide à la fin. Permanent vacation c'est l'histoire d'un homme incapable de rester dans un même endroit, incapable de cotoyer les mêmes personnes. C'est un homme à la dérive des lieux et du temps. Permanent Vacation c'est aussi l'essence même de l'errance et l'incarnation de la solitude : "Everyone is alone. That's why I just drift you know. People think it's crazy.... Lire la critique de Permanent Vacation

15 1
Avatar Swan-
8
Swan- ·

" Some people can distract themselves with ambitions and motivation to work, you know, but not me. "

Jim Jarmusch. Si comme moi vous appréciez ce réalisateur génial et que le visionnage de chacun de ces films provoque chez vous un mélange d’excitation et de satisfaction, alors ce film est fait pour vous. Si au contraire, vous n’avez jamais compris le succès de ce mec au cinéma prétentieux qui fait des films chiants dans lesquels il ne se passe absolument rien, ne le regardez surtout... Lire la critique de Permanent Vacation

7
Avatar Clode
6
Clode ·

Kerouac et vanité entremêlés dans une valse aigre-douce

Qui n'a jamais rêvé d'une vie de voyages, de découvertes humaines et d'émerveillements ? En tirant sur cette corde sensible, Jarmusch jouait avec l'âme d'éternels insatisfaits que nous sommes. Le tout était de développer un propos cohérent avec son idée du vagabondage. "Permanent Vacation" est un film - le premier de Jarmusch, projet de fin d'études - qui pousse à la réflexion et à l'observation.... Lire la critique de Permanent Vacation

8 1
Avatar Sonoflake
5
Sonoflake ·

No wave

Permanent Vacation est le film de fin d'études de Jim Jarmusch, et on peut déjà y percevoir les grands thèmes de sa filmographie : l'errance bien sûr, mais aussi l'incompréhension avec les pairs, un amour fou de la musique et des belles voitures... Dans les faits c'est un peu laborieux, ça parle beaucoup pour ne rien dire et Chris Parker, qui joue le héros de l'histoire n'est pas un très bon... Lire la critique de Permanent Vacation

5
Avatar Khamsou
6
Khamsou ·

Critique de Permanent Vacation par drloser

Le premier film de Jim Jarmusch : 1h10, très peu de budget, cinq ou six scènes avec des dialogues, au final c'est un peu chiant. A part si vous êtes étudiant en cinéma ou fan du réalisateur, passez votre chemin. Lire la critique de Permanent Vacation

5
Avatar drloser
5
drloser ·

J'aurais voulu être un hipster

C'est moche. C'est chiant. C'est un peu la même chose que "Stranger than paradise". En fait c'est un peu toujours le même genre d'histoire que Jarmusch torche en deux semaines. Mais c'est brut. Maladroit. Et donc un peu beau. Un peu intéressant. "Stranger than paradise" et "Down by law" m'ont terriblement ennuyé. Ce film-ci aussi. Mais je l'ai apprécié un peu mieux que les autres pour ses... Lire la critique de Permanent Vacation

4
Avatar Fatpooper
5
Fatpooper ·

Critique de Permanent Vacation par moleskin

Entre l'identité punk et le jazz de Charlie Parker, entre les vagabonds oisifs et Lautréamont... Le premier film du cinéaste qui pose en idée-force ce qui suivra, John Lurie et Tom Waits ne sont pas loin... Lire la critique de Permanent Vacation

2
Avatar moleskin
7
moleskin ·

Seul dans New York

Premier film de Jim Jarmusch, alors un projet de fin d'études, on peut dire que tout son cinéma est déjà là. De la contemplation, des personnages qui errent, des citations littéraires, les voix off ... et un hermétisme auquel on peut ne pas adhérer, ou plus vulgairement, la loi de l'emmerdement maximale. On suit un certain Aloysius Parker, qui est comme son nom l'indique, en vacances... Lire l'avis à propos de Permanent Vacation

Avatar Boubakar
6
Boubakar ·

Critique de Permanent Vacation par HammerKlavier

premier film de jim Jarmush et effectivement le moins prenant de ceux que j'ai pu voir de ce réalisateur. On pressent mystery train, voir même parfois cofffe and cigarette. Mais bon, il y a des longueurs, et les rencontre multiples n'apportent pas forcemment grand chose. Il y a des idées, mais c'est comme si elle s'agencaient mal. La scène de fin sur le quai ou il rencontre son Double français... Lire la critique de Permanent Vacation

Avatar HammerKlavier
6
HammerKlavier ·

No action

Dans ce premier long métrage, Jarmush affirme déjà une volonté de marquer le septième art de son empreinte anticonformiste et flegmatique ...et de son charme indéfinissable... Un très joli travelling arrière de Manhattan et ses deux tours jumelles encore debout, sur une musique savamment choisie, dans le long plan-séquence de fin, signe une oeuvre prometteuse en gestation Lire la critique de Permanent Vacation

Avatar Juliette-Cinoche
7
Juliette-Cinoche ·
  • 1
  • 2