Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Trajectoires colinéaires et aspirations à l'élévation

Avis sur Petit Dieter doit voler

Avatar Morrinson
Critique publiée par le

Difficile de ne pas être bouleversé par le récit sidérant de Dieter Dengler, déroulé dans Petit Dieter doit voler sans émotion apparente devant la caméra de Werner Herzog, qui limite cette fois-ci la voix off au strict minimum. Cet aviateur américain d'origine allemande, pilote à la Navy pendant la guerre du Vietnam, fut prisonnier dans un camp au Laos pendant six mois avant de s'évader et d'être secouru. Après sa mort en 2001, Herzog reviendra sur cette histoire à travers la fiction en 2006, dans Rescue Dawn, prolongeant ainsi les segments de ce documentaire dans lesquels il fait rejouer à Dengler quelques épisodes de sa condition de prisonnier.

On n'est plus surpris, au terme de sa filmographie contenant déjà à l'époque un joli lot de pépites littéralement extraordinaires (de par leur sujet et de par le fil rouge continu que l'on peut suivre du début à la fin), par la capacité du réalisateur à trouver et raconter des histoires incroyables, et qui à ce titre paraissent presque relever de la fiction. Mais tout de même, quand Dengler raconte sans emphase comment son camarade Duane se fait décapiter à la machette alors qu'ils s'étaient évadés ensemble du camp laotien, il y a de quoi rester abasourdi, l'estomac noué.

Petit Dieter doit voler entre assez naturellement dans la grande famille des films de Herzog aux frontières du réel, dès lors qu'on apprend que nombre des éléments évoqués dans le film sont de pures inventions. Les rêves de Dengler, les tatouages, le tic monomaniaque de fermer et rouvrir les portes ("symbole de liberté quand on a passé six mois emprisonné"), etc. : tout ceci constitue un tissu d'inventions classique dans sa méthodologie cinématographique, un biais fictionnel à l'intérieur de la réalité nous permettant d'accéder au monde intérieur du personnage. De par leurs nombreux points communs (ils sont allemands, enfants de la Seconde Guerre mondiale, ils ont enchaîné les petits boulots pour concrétiser leur rêve adolescent, et partagent une passion pour l'élévation dans les airs), Herzog et Dengler sont deux personnages que l'on a spontanément envie de rapprocher et dont les carrières colinéaires, en partie, intriguent très fortement.

http://www.je-mattarde.com/index.php?post/Petit-Dieter-doit-voler-Werner-Herzog-1998

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 45 fois
2 apprécient

Morrinson a ajouté ce documentaire à 5 listes Petit Dieter doit voler

Autres actions de Morrinson Petit Dieter doit voler