Avis sur

Phantom Thread par Mogadishow

Avatar Mogadishow
Critique publiée par le

Parangon d'élégance et de faux-classicisme sans être trop propret pour autant, le dernier PTA est un film feutré qui se révèle au fur et à mesure, parvenant à captiver à partir d’un rien, sans effets de manche ni esbroufe. Tout est très subtile, y compris le retournement relationnel qui s'opère entre les deux personnages principaux aux deux-tiers du film. Pour son dernier rôle, Daniel Day-Lewis mise sur la sobriété en incarnant un créateur dandy et un rien pervers narcissique pour qui il n'y a qu'un pas entre la dureté et la fragilité mais surtout, il laisse sa partenaire, Vicky Krieps, tirer les marrons du feu avec une prestation tout en raffinement diablement convaincante.

La réussite de Phantom Thread repose essentiellement sur le fait que PTA ne prend pas partie. Il se contente de poser sa caméra là, tel un chroniqueur mondain qui se serait un peu trop attardé et qu'on aurait laissé filmer. Les yeux dans les bleus dans les coulisses de la haute couture dans le Londres des années 50, un aperçu des cuisines de la création.

Malgré tout, le film manque de sel, de piquant, pour devenir mémorable. Il a beau être d'une grande qualité, restera-t-il incontournable tel un Boogie Nights dans les esprits des cinéphiles ? Rien n'est moins sûr.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 279 fois
1 apprécie

Autres actions de Mogadishow Phantom Thread