La chance accorde ses faveurs aux esprits avertis !

Avis sur Piège à grande vitesse

Avatar HITMAN
Critique publiée par le

On retrouve dans ce deuxième et dernier chapitre d'Under Siege, l'acteur principal et producteur Steven "Je casse des bras" Seagal (Nico, Machete) dans une réalisation du cinéaste Geoff Murphy (Utu, Freejack), honnête artisan spécialiste de quelques chapitres deux cinématographiques de l'action, Young Guns 2 & Fortress 2 : Réincarcération. Malgré l'échec au box-office mondial du thriller écologique Terrain miné en 94 de notre septième dan d'Aïkido, maître Seagal, réalisant son premier et unique film hollywoodien. Warner Bros. Entertainment met quand même le paquet dans la production de ce deuxième thriller d'action patriotique au budget confortable de 60 millions de dollars, deux fois supérieur à Piège en haute mer.
Des terroristes prennent le contrôle d'un train circulant dans les Rocheuses, de Denver à Los Angeles afin d'y installer un système de piratage d'un satellite militaire, Grazer One. Mais un vétéran des commandos de marine, Casey Ryback, présent parmi les voyageurs avec sa nièce, va leur donner du fil à retordre.
Au second casting de terroristes, Everett McGill (La Guerre du feu, Une histoire vraie), Eric Bogosian (The Stuff, Cadillac Records), Katherine Heigl (My Father, ce héros, Rivales), Morris Chestnut (Boyz N the Hood, Bus 657), Nick Mancuso (Paroles et Musique, Double Riposte), Brenda Bakke (Hot Shots ! 2, L.A. Confidential), David Gianopoulos (Candyman 2, Air Force One), Andy Romano (Les Indians, L'Effaceur), Dale Dye, Kurtwood Smith (RoboCop, Amityville : The Awakening), Patrick Kilpatrick (Remo sans arme et dangereux, Minority Report), Peter Greene (La Nuit du Jugement, Le Chasseur de primes), Jonathan Banks (Le Flic de Beverly Hills, The Passenger) et Afifi Alaouie.

Y a encore des héros ?

Le chef Casey Ryback accompagne sa jeune nièce orpheline Sarah en Californie. À mi-parcours, leur train est stoppé par des terroristes mercenaires à la solde du dangereux, Travis Dane. Cet ingénieur surdoué, qui a mis au point un satellite capable de provoquer des tremblements de terre à distance, menace de faire sauter le Pentagone à Washington si le gouvernement ne lui verse pas un milliard de dollars. Son plan est parfait à un détail près, l'ancien Marine Casey Ryback !

Qu'est-ce qu'on vous apprend à l'école !

Le cuistot Steven revient à la tambouille de cette série B guerrière avec notamment un petit gâteau pour l'adolescente Katherine Heigl dans cette séquelle ferroviaire avec bien sûr ses plats favoris, déboitage de cervicales et aiguisage de carotide au couteau. Surtout avec le final, la confrontation rapide et drôle de Ryback contre Penn avant l'apothéose en miniature du spectaculaire crash ferroviaire. Face au maître aïkidoka, accessoirement chanteur et guitariste de blues pas d'acteurs de renoms mais une belle galerie de seconds couteaux, McGill, Smith, Banks, Kilpatrick & Greene. Les dialogues comme dans Piège en haute mer font aussi l'intérêt de l'œuvre, des répliques et des punchlines bien plus amusantes parsemaient au gré de l'intrigue par Steven, McGill, Bogosian & Chestnut. Même si j'adore ce dernier épisode, il ne brille pas, certes, par son récit accumulant les invraisemblances à la gloire du chef Seagal avec des effets spéciaux dépassés. Dans la lignée de son grand frère avec une mise en scène énergique du réal Murphy sous la musique toujours épique du compositeur Basil Poledouris. Une excellente série B d'action sans temps mort, rythmée à la vitesse de ce train grande vitesse qui offre à notre Action man son troisième succès mondial à plus de 104 millions de dollars.

J'suis imbattable dans une cuisine !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 143 fois
8 apprécient

HITMAN a ajouté ce film à 8 listes Piège à grande vitesse

Autres actions de HITMAN Piège à grande vitesse