C'EST QUOI LE CINÉMA ?

Avis sur Pierrot le Fou

Avatar VAMPIREEE
Critique publiée par le

Pierrot le fou, est sûrement l'un des plus grands films du cinéma français, de référence, dirigé par un immense réalisateur, qu'est Godard. Ce film peut d'une manière prétentieuse prétendre réfléchir à ce qu'est véritablement le cinéma. Certains diront que c'est un film qui ne joue que de cela et que seuls soi-disant grands cultivés peuvent comprendre, mais, moi qui n'en fais pas parti, je ne suis pas d'accord. Pierrot le fou, est l'exemple parfait du film d'auteur, qui par sa métrise, et son univers rempli de nature, pas seulement humaine, va jusqu'au bout d'une idée réfléchie et travaillée, celle de vouloir caractériser le cinéma de manière générale en transcendant les codes instaurés avant la période de la Nouvelle Vague. Ce film est profondément humain, comme tout les films de Godard il réfléchit sur qu'est ce que l'homme et jusqu'où peut-il aller ? Godard est pour ma part le cinéaste caractérisant parfaitement ce renouveau du cinéma français, qui en a permis la transformation:
- Un cinéma d'avantage littéraire,
- Un cinéma tuant les codes instaurés.
- Un cinéma plus ouvert et moins introverti.
Jean-Luc Godard métrise d'une superbe façon le son, et le travaille, en le plaçant sans cesse hors champ, hors caméra, il joue de ce son extradiégétique, et l'amène à casser l'atmosphère instauré par les dialogues des acteurs/actrices.
Comme de nombreuses scènes où l'un parle, et en même temps un bruit retentit, hors caméra, effaçant ainsi le discours de celui-ci.
De même lorsque Ferninand, parle à Marianne, et que la caméra la fixe en gros plan, nous n'entendons pas les dires de Belmondo.
Comme dans chacun des films de Jean-Luc Godard, les personnages ne sont qu'objet d'une idée et illustrent une image, définie par leurs gestes, et leurs dialogues. C'est comme si Godard faisait réfléchirent ses personnages, et laissait libre court à leur imagination mais qu'en même temps il leurs imposait un objectif et les menaient finalement à la mort, en ayant réfléchit tout au long du film sur leur vie ainsi que sur leur fin. Enfin ce qui est intéressant c'est la manière dont le spectateur est accaparé et dont le cinéaste utilise les retours faces caméra, le spectateur teur est amené ainsi à réfléchir avec les personnages, et c'est ici que l'on peut se rendrent compte, qu'il ne faut pas s'arrêter au soit disant "cinéma prétencieux", car je pense que c'est surtout un film qui permet la réflexion et en absorbe la digression.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 68 fois
2 apprécient

VAMPIREEE a ajouté ce film à 1 liste Pierrot le Fou

Autres actions de VAMPIREEE Pierrot le Fou