Affiche Pink Flamingos

Critiques de Pink Flamingos

Film de (1972)

An exercise in bad taste - Cultiver le culte - hiver un.

Lorsque sous la critique de BaNDiNi, je lui demandais quelle grille de notation était applicable pour noter ce type de film, en arguant que le mettre sur la même grille qu'un film ouvrez les guillemets normal fermez les guillemets, il me répondit, définis normal, tu as deux heures. Je suis nul en philosophie, parce que je n'ai jamais rien lu, parce que. Alors il m'est donc difficile de répondre... Lire l'avis à propos de Pink Flamingos

25 10
Avatar Kenshin
7
Kenshin ·

La vulgarité par tous les orifices

Une expérience vraiment bizarre et déconcertante, je redoutais ce film car il m'inspirait le dégoût, rien qu'a voir des extraits je savais un peu à quoi m'attendre et le résultat est à la hauteur des craintes ... "Pink Flamingos" sort en pleine mouvance de la mode Midnight Movies et devient un des piliers du cinéma underground grâce à son mauvais goût débordant, le réalisateur John... Lire l'avis à propos de Pink Flamingos

17 4
Avatar JimBo Lebowski
4
JimBo Lebowski ·

Trash flavoured trash!

Véritable monument des Midnight Movies (les fameuses séances de minuit, qui ont notamment révélées le Rocky Horror Picture Show); Pink Flamingos est un film culte qui n'est vraiment pas à montrer à tout le monde, c'est un choc visuel dans lequel la gratuité des actes dérange. Ce film underground est volontairement trash, et il a été très vivement critiqué à sa sortie, les réactions des gens... Lire la critique de Pink Flamingos

13 1
Avatar Pétoin
7
Pétoin ·

"Born to be cheap"

Ma première rencontre avec Pink Flamingos s’est faite lorsque, par hasard, je suis tombée sur le cliché iconique de Divine dans sa robe de sirène rouge pointant son pistolet vers l’objectif. Cette simple image a su me donner des frissons, et piquer à vif ma curiosité ; mais finalement curiosité est-il le mot juste, puisqu’inévitablement je savais ce que l’œuvre aller me donner : du... Lire l'avis à propos de Pink Flamingos

7
Avatar Chemicalexane
8
Chemicalexane ·

!!!

Difficile de savoir si j'ai aimé Pink Flamingos, ou pas. D'un coté j'ai été profondément dégoûté par cet amas d'obscénités gratuites qui ferait passer un sketch de Groland pour une émission de Bernard Pivot. A l'instar du titre décerné au personnage de Divine, Pink Flamingos est certainement "le film le plus dégouttant de la planète". Tout est réuni pour vous faire vomir : un travelo meurtrier... Lire l'avis à propos de Pink Flamingos

4
Avatar Pom_Pom_Galli
6
Pom_Pom_Galli ·

Critique de Pink Flamingos par BaNDiNi

Un maître étalon du cinéma underground signé par l'autoproclamé pape du trash, John Waters. C'est assez mal filmé (ou plutôt simplement filmé...) avec un casting qui sent sous les aisselles l'amateurisme (Troma, anyone ?). Avec Divine, un travelot obèse sur-maquillé et rangé dans la case "individu le plus dégueulasse du monde"... Accompagné d'une mère qui mange des œufs, une copulation... Lire l'avis à propos de Pink Flamingos

4 3
Avatar BaNDiNi
6
BaNDiNi ·

Regardez comme je suis subversif!

La réputation du film le précède, on s'attend à voir du vulgaire, du sale. Mouais. Dans les faits, j'ai plutôt eu l'impression à une suite de tableaux immoraux qui n'apportent pas grand chose et sont plutôt creux. Je n'ai tellement pas senti de message ou de réelle conviction dérrière que je n'ai même pas été spécialement choquée. Ca n'a ni queue ni tête, et étrangement j'ai fini par trouver ça... Lire l'avis à propos de Pink Flamingos

4
Avatar Ellimac Micha
2
Ellimac Micha ·

De la substantifique moelle de la nature humaine

Pink Flamingos, ode à la répugnance, chantre du mauvais goût à tout étage, ne l'a-t-on pas venu venir, je vous le demande ? Non, nous n'avons vu que les drames qui vouvoient et les films d'auteurs qui merdoient. Puis sort de son cabinet John Waters, son crime à la main : Pink Flamingos. Un film que Zola, dans sa quête de la répugnance de l'être humain, aurait adoré visionner. Plus proche, il... Lire la critique de Pink Flamingos

3
Avatar LeCactus
6
LeCactus ·

Critique de Pink Flamingos par JohnFlichty

"Pink Flamingos was an antihippie movie made for hippies who would be punks in two years." Pour son premier film couleur, John Waters se lance dans un film à gros budget (12000 $) en quémandant la semaine pour tourner le week-end. Une méthode efficace et approuvée par bon nombre de jeunes réalisateurs plein d'avenir. Le résultat n'attend pas : plus de 12 millions de dollars ont été... Lire la critique de Pink Flamingos

2 2
Avatar JohnFlichty
9
JohnFlichty ·

Critique de Pink Flamingos par Danny Madigan

Il est difficile de juger Pink Flamingo de manière objective de par son côté culte, et personnellement je n'arrive peut être pas à replacer l'œuvre dans son contexte, mais je n'ai pas l'impression que manger une merde de chien soit encore transgressif pour les années 70. Ce qui me gène surtout c'est que Pink Flamingo ne semble pas être une œuvre à part chez John Waters, mais que toute sa... Lire l'avis à propos de Pink Flamingos

2
Avatar Danny Madigan
4
Danny Madigan ·