Petit frère a déserté les terrains de jeu

Avis sur Piranhas

Avatar Adao
Critique publiée par le

Roberto Saviano et le cinéma, c’est une belle histoire qui dure. L’auteur est connu pour son enquête sur le milieu de la Camorra (organisation mafieuse implantée essentiellement à Naples) dans son oeuvre Gomorra, paru en 2006. Le succès international de son ouvrage lui vaut une adaptation au cinéma par le réalisateur Matteo Garrone. Une réussite qui vaut au film de nombreuses distinctions.
Cette fois, c’est son premier roman qui a attiré un cinéaste italien. Piranhas, paru en 2018 chez Gallimard, est la cible d’une adaptation de Claudio Giovannesi. Elle sort cette semaine dans les salles françaises. L’auteur est également co-scénariste du film, avec le réalisateur et Maurizio Braucci. Piranhas évoque le parcours de Nicola et son groupe d’amis. Tous ont entre dix et quinze ans et sont fascinés par la criminalité et les parrains de la Camorra. Leur soif d’argent et de pouvoir vont les conduire sur les traces de leurs modèles avec un seul objectif : conquérir les quartiers de Naples.
Le film de Claudio Giovannesi a obtenu le prix du Jury au festival du film policier de Beaune et l’Ours d’argent du meilleur scénario à la Berlinale 2019.

Contrairement aux premiers écrits de Saviano, Piranhas n’est que pure fiction. Il faut le préciser tant la description de cette jeunesse aux dents longues qui intègre cette mafia exsangue au pouvoir qui se liquéfie (parrains vieillissants assignés à résidence ou morts), semble réaliste et crédible. C’est la principale force de ce film, la mise en scène de Claudio Giovannesi accentue cet hyperréalisme et ne manque pour autant pas d’audace. Dans les rues labyrinthiques de Naples, la bande de jeunes menée par Nicola (le jeune Francesco Di Napoli, cinégénique au possible) découvre simultanément l’argent, le sexe, le pouvoir. L’insouciance des premières scènes, où les gamins se retrouvent pour faire tomber un grand sapin de Noël, laisse la place à l’admiration des armes et la conquête effrénée du pouvoir et de la frime.
Entre le drame social d’une jeunesse aux illusions perdues et le film de gangsters, Piranhas vaut par son casting de jeunes acteurs débutants, tous dans leur premier rôle. Tous brillants. Claudio Giovannesi signe un film d’une grande intensité, qui avance inexorablement vers un drame évident mais sans jamais négliger le style et la dramaturgie.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1046 fois
7 apprécient · 2 n'apprécient pas

Adao a ajouté ce film à 1 liste Piranhas

Autres actions de Adao Piranhas