Un naufrage évité

Avis sur Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar

Avatar Charc
Critique publiée par le

L'un des films les plus attendus cette année était Pirates of the Caribbean : Dead man tells no tales (je me refuse à utilisé son titre français; sérieusement, vous imaginez Dead man's chest traduit par "La vengeance de Davy Jones" ? ). En plus de donner une potentielle conclusion à la Saga, le film avait pour mission de redoré le blason de la franchise entaché par l’opus précédent. Alors, cet objectif est-il atteint ?

Pas besoin de garder le suspense, vous avez vu la note que je lui ai attribué. J'ai beaucoup apprécié ce film, et ceux pour plusieurs raisons;

Tout d'abord, la réalisation et l’esthétique. Joachim Rønning et Espen Sandberg on fait un excellent travail, avec des plans très inspirés et des effets spéciaux exceptionnels (mention spécial au Jack version Flash-back).

Mais c'est surtout mon attachement à licence qui m'a fait apprécié ce film; quel bonheur d'entendre à nouveaux les musiques emblématiques des précédents volets, et de revoir ces navires et ces personnages ayant marqués mon enfance ! Le retour de certains de ces personnages est cependant parfois décevant;

Will Turner n'a par exemple qu'un rôle mineur. Pourtant il aurait pû avoir une part tellement plus importante ! Je m'attendais à une bataille avec le Hollandais Volant mais non, il ne fait que deux courtes apparitions. Et aucun mot sur son père, qui était pourtant avec lui sur le Hollandais !

On peut également dire que Jack est moins brillant que dans les autres films; il n'est ici a peine plus qu'un comic relief, faisant des actions insansés même pour lui (Je pense ici à

L'abandon de son compas auquel il tenais temps précedemment

)
Quand à Gibbs et les autres membres de l'équipages, outre le fait qu'il en manque certains des plus marquants, ils n'ont plus la meme saveur

surtout Gibbs, très surprenant lors de son abandon de Jack

mais là je chipote.

J'apprécie cependant la courte apparition d'Elisabeth Swann qui, même si cela ne correspond pas forcement avec son personnage, ajoute beaucoup d'émotion à cette quasi-dernière scène.
Enfin, la (nouvelle) mort de Barbossa est extrêmement forte

Cet opus à de plus une atmosphère qui rappelle celle des premiers films; la première scène avec Jack m'a rappelé la scène de la roue du deuxième, Salazar et son équipage représentent une menace équivalente à Barbossa dans le premier et Davy Jones dans le 2 et le 3, le Pearl... et cette scène de flash-back marquante, servant d'origin story à la foi à Salazar et à Jack.

Pour ce qui est des nouveaux personnages, Salazar rempli bien son job d'antagoniste sans pour autant être incroyable; Henry et Carina manquent de développement et ne sont défini par leur rapport avec leurs pères; la Sorcière est sous-exploitées et les soldats n'ont aucuns intérêts.

Le film possède donc plusieurs défauts, les plus gros étant le manque de développement de ses personnages et les incohérences au seins du film mais aussi avec les épisodes précédents;

Comme par exemple Marty qui se trouvaient dans la bouteille du Pearl dans le 4 et qui ici n'y est plus, l'absence de Pintel et Ragetti et l’histoire du Compas de Jack.

Mais ces défauts ne m'ont pas empêché de passer un bon moment devant ce film grâce à son rythme soutenu et à son humour.

Pour résumé, je trouve ce film assez bien réussi, même si objectivement je ne l'ai autant apprécié que grâce à son appartenance à la franchise Pirates des Caraïbes. Il me semble qu'il conclut bien la Saga, même si je suis intrigué par la scène post générique (et par celle du 4 d'ailleurs). Intrigué mais inquiet.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 145 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Charc Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar