Pizzaiolo et Mozzarel

Avis sur Pizzaiolo et Mozzarel

Avatar Seance-sup-0H30
Critique publiée par le

Le film n'a même pas commencé depuis cinq minutes que Marthe Villalonga imite l'accent italien sans se défaire de son accent pied-noir (cocktail fort en bouche) et Aldo chante une chanson à la gloire de la pizza... c'est bon d'être au chaud dans le nanar. Christian Gion (après le criminel J'ai rencontré le Père Noël) retourne à la comédie qui tâche, doute de rien et reprend la trame de The Great Dictator (Charles Chaplin) - pardon cinéma - pour laisser notre Aldo boudiné faire le show. Sidney (h-i-p h-o-p) apporte un peu de fraicheur mais n'apparait qu'un quart d'heure, ombragé par un Aldo Maccione en fureur (pardon) dans une partition de dictateur aussi vulgaire que fendard (fan inside). Le pire, c'est que sa connerie de chanson reste en tête (tra la la la pizza).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 787 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Seance-sup-0H30 Pizzaiolo et Mozzarel