Affiche Place publique

Critiques de Place publique

Film de (2018)

Le sens de la dé-fête...

On a beaucoup comparé cette dernière réalisation du joyeux duo, dialoguiste et scénariste, Jaoui-Bacri, à la récente sortie d’un autre duo, Nakache et Toledano, « Le Sens de la fête » (2017). Rapprochement fondé sur une similitude de base : une fête, mariage ou pendaison de crémaillère, se déroule dans un lieu écarté ; lieu choisi, luxueux, relevant du domaine du privé, mais dans lequel se... Lire l'avis à propos de Place publique

34
Avatar Anne Schneider
8
Anne Schneider ·

Formule grippée mais générosité intacte.

Si Jean-Pierre Bacri se révélait formidable de cynisme dans Le sens de la fête, l’acteur revient dans Place Publique avec une humeur toute aussi noirâtre et jubilatoire. Misanthrope farci à la poudre, et lunettes noires pour nuits blanches, le spectre de Ardisson est inratable et Agnès Jaoui caricature tendrement les mondanités bourgeoises de cet entre-soi parisien. Voilà une farce théâtrale... Lire l'avis à propos de Place publique

16
Avatar Theo Metais
6
Theo Metais ·

Les Jabac rabâchent

C’était couru d’avance, ça se devinait d’emblée au vu des premières images : le nouveau Jaoui/Bacri sent bon le réchauffé, le tiédasse, le fond de tiroir raclé jusqu’aux pieds de la commode. Pour sûr, ici on est en terrain conquis, c’est toujours agréable un Jaoui/Bacri, ça a un côté qui rassure, ça ronronne, y’a du dialogue en béton armé, y'a de la conscience de gauche, on y rit forcément... Lire la critique de Place publique

26 3
Avatar mymp
5
mymp ·

Le drame de la fête

Effectivement le seul désavantage de ce film, c'est qu'il sort quelque temps après "le sens de la fête" et souffre de la comparaison. Il en souffre non pas parce qu'il est moins bon mais parce qu'il a un air de déjà vu. Avant tout par la présence de Jean-Pierre Bacri et par la thématique chorale de la fête avec unité de lieu et de temps. La mise en scène de Toledano et Nakache est... Lire la critique de Place publique

17 3
Avatar Seemleo
8
Seemleo ·

Le sens du cynisme

«Place publique» est un film qui ne paye pas de mine et qui est pourtant étonnamment réussi. Que ce soit les jeunes, les vieux, les dépressifs, les coincés, les maniérés, les artistes, leurs enfants ou les bourgeois, tout le monde en prend pour son grade dans ce vaudeville à mi-chemin entre la comédie burlesque voire même satirique. Le film dresse une satire de cette classe... Lire la critique de Place publique

10 6
Avatar Mick1048
8
Mick1048 ·

"Ton afghane, elle est connue? C'est la fille de quelqu'un de connu?..."

Castro, animateur à succès, est à présent sur le déclin. Son chauffeur, Manu, le conduit à la pendaison de crémaillère de sa productrice, Nathalie, qui a emménagé dans une maison près de Paris. Hélène, sœur de Nathalie et ex-femme de Castro, vient également avec son nouveau compagnon. Leur fille, Nina, qui a écrit un livre librement inspiré de la vie de ses parents a pas mal "balancé"... Lire l'avis à propos de Place publique

10 7
Avatar dagrey
7
dagrey ·

Le duo reste dans sa zone de confort mais s'avère toujours aussi perspicace pour sonder l'humain.

On entre dans « Place publique » comme dans des petits chaussons. C’est souvent drôle, toujours extrêmement bien vu et surtout tout à fait en phase avec notre époque. Cependant, on pourra reprocher au duo Jaoui/Bacri de radoter un peu, de rester dans leur zone de confort mais c’est tellement perspicace et superbement écrit qu’on ne leur en tiendra pas rigueur. En revanche, il est plus... Lire la critique de Place publique

7
Avatar Rémy Fiers
7
Rémy Fiers ·

A l'arrière des berlines...

Les nostalgiques invétérés et ceux qui portent des lunettes roses font grand cas des films passés du duo Bacri-Jaoui, sur le mode : c'était mieux avant ! Faux : Bacri -Jaoui, ça a toujours la même bouillie tiède et fade, célébrée par le beauf éduqué qui croit qu'être cynique remplace l'intelligence. Un temps sauvés par leur partenariat avec le génial... Lire l'avis à propos de Place publique

17 13
Avatar Eric Pokespagne
4
Eric Pokespagne ·

La fête est finie

le duo Jabac, en écho à l' estimable Le sens de la fête où excelle Bac, mais aussi selon moi à La villa, s'interroge sur ce qui nous lie encore ( Ah oui Klapisch aussi ) dégainant sa Place Publique, au centre de laquelle il dégomme la figure Ardissonienne du présentateur cynique tévé, et la papesse des bons sentiments un peu lourdaude.... Lire la critique de Place publique

5 3
Avatar PhyleasFogg
5
PhyleasFogg ·

Le mot qui rime avec publique.

Le duo Bacri-Jaoui surfe encore sur la vague qui les a révélée en 90, c'est la seule et unique raison pour laquelle on leur accorde encore un financement pour réaliser leurs films. Ce place publique est une belle catastrophe cinématographique, en même temps il n'y a besoin que de quelques secondes pour se rendre compte que le film va être une infâme daube. Place publique s'ouvre avec un plan... Lire la critique de Place publique

3
Avatar Heurt
2
Heurt ·