Affiche Plaire, aimer et courir vite

Critiques de Plaire, aimer et courir vite

Film de (2018)

Aimer !

Avec une inhabituelle sobriété, preuve qu'il croit totalement en l'histoire qu'il raconte, Honoré livre un mélodrame lumineux qui touche à l'essentiel : la vie, la mort, l'amour, le sexe. La structure littéraire dessine des personnages denses à l'intelligence intuitive qui rendent la relation amoureuse immédiatement tangible. D'une absolue générosité, Pierre Deladonchamps et Vincent Lacoste... Lire la critique de Plaire, aimer et courir vite

7
Avatar pierreAfeu
8
pierreAfeu ·

Tu veux voir mon projet pédagogique ?

J'aime beaucoup le cinéma d'Honoré et bien qu'il faut admettre que ce Plaire, aimer et courir vite n'est pas son meilleur film il en reste néanmoins réussi. Le sujet du film est connu, on avait 120 battements par minutes qui racontait plus ou moins la même chose l'an dernier (mais en plus réussi et en plus militant), il s'agit de la dernière histoire d'amour d'un homosexuel atteint du sida.... Lire l'avis à propos de Plaire, aimer et courir vite

5
Avatar Moizi
7
Moizi ·

Critique de Plaire, aimer et courir vite par Zéro Janvier

Je n'ai appris qu'il y a deux jours en écoutant la radio qu'un nouveau film de Christophe Honoré sortait en salle cette semaine, en même temps que sa présentation au Festival de Cannes. C'est pourtant un cinéaste que j'aime suivre depuis son magnifique film musical Les chansons d'amour, même si je n'ai pas aimé tous ses films. Dans les réussites, j'ai en tête La belle personne, jolie... Lire l'avis à propos de Plaire, aimer et courir vite

6
Avatar Zéro Janvier
8
Zéro Janvier ·

Sauve qui peut, la vie !

Qui est donc Christophe Honoré, ce cinéaste inclassable dont les nombreux films répondent rarement aux attentes ? Qu'il nous livre une version modernisée de La Princesse de Clève ou sa vision un brin cruelle des Malheurs de Sophie, en passant par une relecture toute en chair et en préciosité des Métamorphoses, Honoré ne cherche pas à plaire et ne parle pourtant que de cela. Sophie n'a qu'un... Lire l'avis à propos de Plaire, aimer et courir vite

6 2
Avatar eloch
8
eloch ·

Le bleu est une couleur chaude

C'est le grand retour en compétition officielle de Christophe Honoré. Après la sélection de son plus beau film, Les chansons d'amour, en 2010, voici Plaire, aimer et courir vite, une ode au dernier amour, celui qui ne pourra être vécu pleinement. Un beau film déchirant, qui n'a cependant pas convaincu le jury... puisqu'il est reparti bredouille de Cannes.... Lire la critique de Plaire, aimer et courir vite

6
Avatar ecotone
7
ecotone ·

Vivre c'est mourir.

Honoré revient comme l'a fait 120 battements par minute sur les années sida. Il plonge le cœur de son film dans le milieu gay en plein 1990 et contrairement à 120 battements, on retrouve les véhicules et les décors de l'époque. Enfin les extérieurs de nuit ont des éclairages actuels qui décrédibilisent la reconstitution historique des scènes. L'image est bien travaillée, elle... Lire l'avis à propos de Plaire, aimer et courir vite

7 2
Avatar Heurt
6
Heurt ·

Les derniers baisés volés.

A l’instar de Téchiné, jamais compris ce qu’on pouvait trouver de passionnant dans le cinéma d’Honoré. Il y a parfois de beaux films (« Les temps qui changent » chez l’un, « La belle personne » chez l’autre, on doit pouvoir en trouver d’autres) mais rien qui marque durablement, tant les quelques jolis élans sont systématiquement compensés par des afféteries lourdingues d’auteur auto-couronné... Lire l'avis à propos de Plaire, aimer et courir vite

5
Avatar JanosValuska
8
JanosValuska ·

« Rire, Pleurer et Mourir digne »

Ce titre nous évoque déjà la séduction, la passion, la perte, l’échappée qu’elle soit belle ou non. Christophe Honoré signe ici un film mature, le film abouti qui vient chapeauter toute sa filmographie. Des chansons d’amour on y retrouve la mort, l’amour et l’amitié, de La Belle personne l’admiration et l’enseignement de la vie, Des Bien-aimés le temps qui passe, de... Lire la critique de Plaire, aimer et courir vite

5 1
Avatar M_aiz
9
M_aiz ·

Maladie d'amour

Le romanesque est toujours présent dans les meilleurs films de Christophe Honoré, cinéaste parfois enthousiasmant et souvent horripilant. Romanesque et cérébral, aussi, ce qui lui altère régulièrement une certaine partie du public, quand ce n'est pas la quasi totalité pour ses essais les plus expérimentaux. Plaire, aimer et courir vite annonce la couleur dès son titre, oui, c'est une histoire... Lire l'avis à propos de Plaire, aimer et courir vite

5
Avatar 6nezfil
7
6nezfil ·

Rois et Rennes

Plaire, c’est d’abord se croiser du regard dans un cinéma, à Rennes, se vouvoyer pour commencer, se faire la cour avec les yeux malicieux, les yeux qui brillent de la promesse d’une rencontre, belle et déflagrante. Jacques et Arthur se tombent dessus comme ça, lui l’écrivain parisien malade et lui l’étudiant rennais qui ne sait pas encore ce qu’il sera, glandeur éventuellement, cinéaste sans... Lire l'avis à propos de Plaire, aimer et courir vite

8
Avatar mymp
7
mymp ·