👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Entre drame et comédie romantique à la française, « Plaire, aimer et courir vite » donne à voir de façon beaucoup plus intimiste, mais à sa manière toute aussi engagée que « 120 Battements par minute » sorti un an plus tôt, cette époque maudite où l’amour et le sexe flirtaient avec la mort. Une époque où dans les milieux gays continuer à s'aimer c’était un peu comme entrer en résistance.

Le Père la Chaise, les troquets, les toits de Paris, Beaubourg, les cabines téléphoniques à pièces ... Quelle surprise de me retrouver à la maison. C’était un peu comme retrouver de vieilles photographies de mon enfance (ou plutôt de mon adolescence) et voir ressurgir des souvenirs à fleur de mémoire comme on dirait à fleur de peau.

Une mention spéciale pour la B.O (« Les gens qui doutent » d’Anne Sylvestre, « One » de Harry Nilsson...) et un Denis Podalydès toujours aussi parfait.

Oxalide
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 6 mois

Plaire, aimer et courir vite
takeshi29
9

J'aime leurs petites chansons (d'amour) même s'ils passent pour des cons...

Pour ceux qui comme moi aiment "les gens qui doutent, ceux qui disent et qui se contredisent, et sans se dénoncer" Oui je comprends qu'on puisse reprocher des tonnes de choses à Honoré, que ce...

Lire la critique

il y a 4 ans

43 j'aime

13

Plaire, aimer et courir vite
seb2046
8

Jacques et le garçon formidable...

PLAIRE, AIMER ET COURIR VITE (17,2) (Christophe Honoré, FRA, 2018, 132min) : Cette superbe romance en plein été 93, conte la rencontre entre Arthur, jeune étudiant breton de 22 ans et Jacques, un...

Lire la critique

il y a 4 ans

36 j'aime

7

Plaire, aimer et courir vite
Théloma
8

Quelques souvenirs de sa jeunesse

J'apprécie le cinéma de Christophe Honoré en général mais je reconnais que sur ce coup-là c'est bien la curiosité qui m'a poussé à aller voir son dernier film. Ayant appris que l'histoire, très...

Lire la critique

il y a 4 ans

20 j'aime

27

Voyage à Tokyo
Oxalide
9

Tic tac tic tac tic tac

Avant "Voyage à Tokyo" je n’avais jamais vu un film d’Ozu et à part quelques films, comme "L’Empire des sens", je n’ai d’ailleurs quasiment aucune référence question cinéma japonais. J’ai donc été...

Lire la critique

il y a 2 ans

3 j'aime

Quelle Folie
Oxalide
8
Quelle Folie

Les mots d'Aurélien

Des parcs éoliens désertiques aux ruelles et places bondées de Pampelune en pleine féria de la San Fermin, ce premier long-métrage de Diego Governatori nous invite à marcher sur les pas d’Aurélien...

Lire la critique

il y a 10 mois

2 j'aime

H24 : 24 heures dans la vie d'une femme
Oxalide
7

Un appel à la résistance

Injonctions à la beauté, insultes, harcèlement, violences physiques et psychiques... Inspirés de faits réels, vingt-quatre courts-métrages qui racontent avec force les multiples violences subies par...

Lire la critique

il y a 6 mois

1 j'aime