En avant les histoires

Avis sur Play

Avatar Maître-Kangourou
Critique publiée par le

Dans Les Gamins, Max Boublil et Anthony Marciano abordaient déjà la question du temps qui passe tandis que leurs personnages faisaient tout pour garder un pied dans leur jeunesse. Dans Play, ils choisissent carrément de retracer in vivo celle de quatre amis depuis leurs douze ans par le truchement d’une caméra VHS.

On a trop vu de monde se casser la gueule avec des films à concept pour en espérer grand chose. Pourtant, dès les premières secondes de Play se dégage une fraîcheur inattendue : l’humeur est chaleureuse, les vannes sont très bien écrites, les personnages sont attachants et complices, les décors sont travaillés… Et derrière ce style found-footage faussement décontracté se cachent mine de rien de vraies intentions du cadrage, soutenues par un gros travail de montage. Autant vous dire que j’ai assez vite succombé au style…

Les trentenaires seront conquis de revivre par le prisme de cette bande de potes tous les évènements qui ont ponctué leur jeunesse (le bac, la coupe du monde 1998, la tempête de 1999, les sorties en boîte…). Sans oublier nos meilleures madeleines musicales et cinéphiles (La Cité de la Peur, Fight Club, Blink 182, les Pixies, Oasis, Haddaway, Jamiroquai, Alanis Morissette…). Un gros shoot de nostalgie bien évidemment destiné à questionner le temps qui passe pour savoir ce qu’on doit en faire.

Et là où la seconde partie, plus proche de nous dans le temps et donc dépossédée de cette saveur nostalgique, aurait pu décliner, elle continue de s’appuyer à fond sur la complicité des personnages tandis que ceux-ci contemplent et questionnent leurs trente dernières années. En passant : mention toute particulière à Alice Isaaz et Noémie Lvovsky pour la justesse et la tendresse de leur jeu.

Le titre du film est diablement révélateur de l’humeur qui s’en dégage : Marciano et Boublil se sont amusés à l’écrire, leurs acteurs (3 générations de comédiens !) se sont marrés à le jouer et leurs personnages sont des grands gamins. Et bien sûr, nous avons pris un plaisir fou à partager ces vingt ans de vie encapsulés dans des dizaines de cassettes (ou K-7, comme on disait à l’ancienne !).

Play, c’est le projet que tous les cinéphiles ont déjà rêvé de faire, un tout-en-un rassemblant à la fois un film de potes, une comédie romantique, une madeleine de Proust et une gourmandise cinéphile. Un feel-good movie à mettre entre toutes les mains !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 40 fois
Aucun vote pour le moment

Maître-Kangourou a ajouté ce film à 2 listes Play

Autres actions de Maître-Kangourou Play