Avis sur

Playlist par FrankyFockers

Avatar FrankyFockers
Critique publiée par le

Joie ultime, je suis retourné au cinéma ! Un rêve éveillé, une excitation rare. Vivement que ça rouvre pour de vrai. Qui plus est, c'était pour voir le 1er long-métrage de Nine Antico, et le film est magnifique ! Comme il sort le 2 juin (les salles rouvrent le 19 mai, ruez-y vous), je ne veux pas trop spoiler le film, mais disons que le sujet est celui d'une jeune femme qui se rêve dessinatrice de bande dessinée, qui se fait engager comme attachée de presse dans une maison d'édition indépendante, lorsqu'elle n'est pas serveuse en bar-restaurant, qui cherche à la fois l'amour, le bon garçon et l'épanouissement amical et professionnel. Bref, c'est la vie somme toute assez courante d'une jeune parisienne trentenaire d'aujourd'hui. Car c'est important de le préciser, le film est incroyablement de son temps et parle magnifiquement de son présent, c'est assez rare pour le préciser. Sans être du tout une autobiographie, Nine Antico a mis beaucoup d'elle-même dans ce portrait, et c'est aussi pour cela qu'il sonne si vrai. Le film est pour moi totalement ce qu'on doit appeler un film "indépendant", il correspond en tout point à ce que je me fais de cette idée, par sa mise en scène, son jeu d'acteurs (Sarah Forestier est magnifique, Grégoire Colin extraordinaire en parfait connard (c'est lui qui le dit), et c'est un plaisir de voir apparaitre des têtes connues et aimées, les dessinateurs Killoffer ou Cyril Pedrosa, le chanteur Lescop, et ce cher Jacky Berroyer qu'on n'avait pas vu à l'écran depuis un moment), sa construction, son rapport au réel, et puis par sa musique. En grande mélomane, Nine Antico a selectionné une bande son idéale, dans laquelle on entend aussi bien Daniel Johnston que Marine Girls, Yo La Tengo que... oui... vous ne rêvez pas... mes chouchous absolus de Dame Area, avec le magnifique "Paura" (extrait de leur premier album) qu'on entend à pas moins de 5 reprises dans le film et qui est à chaque fois utilisé à des moments décisifs du film. J'en pouvais plus, je dansais dans la salle ! Car oui, j'ai vu ce film en salle ! ça semble dingue de dire ça, mais quel bonheur d'y retourner, surtout pour un film pareil !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1831 fois
5 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de FrankyFockers Playlist