Affiche Pluie noire

Critiques de Pluie noire

Film de (1989)

Le jour où la terre s'arrêta

Avec un titre pareil, on s'attend à vivre le 6 août 1945 dans ce moment en suspens, puis dans toute son horreur. Il n'en est (presque) rien. Oui, on peut voir au détour d'un plan cette bombe qui tombe avec son petit parachute, qui paraitrait presque comique, en faisant abstraction de l'ampleur de la tragédie. Oui, il y a ce flash d'un blanc aveuglant, puis le champignon qui... Lire la critique de Pluie noire

20 1
Avatar Behind_the_Mask
8
Behind_the_Mask ·

Under the skin. Générations Cronenberg. Matière noire et ...claquettes-chaussettes. La désolation.

"l'homme tisse la corde qui le pendra" Film assez cru, direct, tout en étant délicat et humain. Enfin croisé encore grâce à mon arte. J'ai (peut-être hélas) souvent pensé au professeur Brundle lentement changeant dans 'La Mouche'. Perdant ses cheveux et créant son musée dans sa salle de bains. Où j'ai ici aimé la scène de miroir: après avoir changé son... Lire la critique de Pluie noire

23 7
Avatar PierreAmo
8
PierreAmo ·

L'être humain est pire que l'éclair qui tue !

Le 6 août 1945 aurait dû être une journée comme les autres, en fait juste un peu plus caniculaire que les autres, pour la ville japonaise d'Hiroshima, mais l'"éclair qui tue" en a décidé autrement, tuant des dizaines de milliers de personnes sur le coup et en bouleversant la vie de dizaines de milliers d'autres, dont celle de notre protagoniste, qui, si elle n'était pas sur les lieux... Lire l'avis à propos de Pluie noire

12 1
Avatar Plume231
7
Plume231 ·

Critique de Pluie noire par Al_

Hiroshima le 6 août 1945. Shohei Imamura nous décrit un matin d’été comme les autres, chacun occupé à ses taches quotidiennes en cette belle journée qui commence. Et pourtant ce matin n’est pas comme les autres car déjà la Bombe descend doucement sur la ville avec son parachute. Un éclair aveuglant et un souffle violent nous projettent brutalement dans l’horreur. Imamura décrit avec une sobriété... Lire la critique de Pluie noire

18 3
Avatar Al_
7
Al_ ·

Indispensable

Quelques scènes terrifiantes et inoubliables de Hiroshima, puis une lente chronique de la désagrégation, filmée sans le sens du grotesque habituel à Imamura le briseur de tabous, ni malheureusement le génie d'un Ozu qui aurait sans doute su rendre cette chronique du calme après la tempête encore plus bouleversante. "Pluie Noire" montre les paysages... Lire l'avis à propos de Pluie noire

9 2
Avatar Eric BBYoda
7
Eric BBYoda ·

Hiroshima, année zéro.

6 août 1945. Japon. Tandis que la canicule s’abat sur la ville d’Hiroshima, ses habitants vaquent à leurs occupations. En l’espace de deux images terribles (Un objet parachuté dans le ciel, une lumière blanche fulgurante) le monde bascule dans l’horreur.      Il y a ceux qui sont suffisamment loin pour n’apercevoir qu’un immense nuage s’élevant vers le ciel. Il y a... Lire la critique de Pluie noire

3
Avatar JanosValuska
8
JanosValuska ·

Critique de Pluie noire par JanSeddon

Restauré et ressorti dans quelques salles françaises le 20 juillet dernier, PLUIE NOIRE est un film japonais réalisé par Shōhei Imamura en 1989. Il est adapté du roman du même titre de Masuji Ibuse publié à partir de 1965. L’histoire débute le 6 août 1945 dans la ville d’Hiroshima alors que la bombe atomique éclate pour ne laisser plus que des ruines, des corps décharnés et des survivants... Lire l'avis à propos de Pluie noire

4
Avatar JanSeddon
8
JanSeddon ·

Pluie noire (1989)

Il s'agit d'un film en noir et blanc relativement long, un peu moins de deux heures. La première partie du film est assez courte mais est particulièrement impressionnante. On est le 6 août 1945 à Hiroshima. Un flash très intense et bref, c'est l'explosion de la bombe atomique, l'éclair qui tue. Visions d'horreur, l'apocalypse, l'enfer ... les survivants ne sont plus que des zombis. Yakuso est... Lire la critique de Pluie noire

9
Avatar greenwich
10
greenwich ·

Fermeture Eclair

La déflagration a arraché les aiguilles de l'horloge et imprimé leur ombre sur le cadran. Cette horloge se retrouve dans le lac que traverse la jeune Yasuko. La jeune femme remettra les aiguilles à l'heure chez son oncle, au moment des informations. Un rituel qui rappelle que, malgré les apparences paisibles de cette bourgade sise à 80 km d'Hiroshima, le temps s'est bel et bien arrêté ce 6... Lire la critique de Pluie noire

3
Avatar Jduvi
8
Jduvi ·

Pas une critique!

Vu sur ARTE, "Tôkyô 2020/Cinéma japonais : Le cinéma de Shôhei Imamura". Post-war Japan seen through the ostracism and slow physical & psychological deterioration of hibakusha, their traumatism, fear/paranoïa or full-blown denying, etc, with a few scenes attempting to depict the horror of the bombing aftermath (those moments have the... Lire la critique de Pluie noire

2 1
Avatar Rei Ayanami
7
Rei Ayanami ·