Affiche Point limite zéro

Critiques de Point limite zéro

Film de (1971)

Course polaire

Je n'ai aucun attrait particulier pour les voitures et autre véhicules aux gros moteurs vrombissants. A vrai dire, j'en ai même rien à cirer au quotidien. Par contre, il est peu de choses que je trouve aussi cinégénique qu'une bonne course-poursuite, lorsque c'est bien amené et mené, quand bolide et pilote, boulons et nerfs arrivent à trouver cette alchimie flambante respirant la liberté et la... Lire l'avis à propos de Point limite zéro

54 7
Avatar zombiraptor
8
zombiraptor ·

Roule ou crève !

En l'espace de quelques mois, sortent sur les écrans deux films majeurs de la contre-culture, deux road-movies sublimes, qui portent tous deux le même regard critique et désenchanté sur l'Amérique des seventies. Seulement si le propos est le même, ces deux œuvres vont s'opposer sur la forme employée. Monte Hellman fera de "Two-Lane Blacktop" un film à l’européenne, énigmatique, métaphysique,... Lire la critique de Point limite zéro

45 4
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·

Je m’en allais très loin dans ma Dodge crevée…

L’ivresse procurée par la vitesse aura rarement trouvé une expression plus forte et juste que dans ce fabuleux road movie libertaire. L’intrigue est aussi linéaire que le bitume qui tranche à perte de vue les territoires arides du Nevada à la Californie. Point Limite Zéro est un pur élan, une fuite en avant occasionnant, par petites touches parcellaires, une construction kaléidoscopique.... Lire l'avis à propos de Point limite zéro

58 5
Avatar Sergent_Pepper
9
Sergent_Pepper ·

"The Super Driver Of The Golden West, yeah baby !"

"Vanishing Point" (1971) incarne la ligne d'arrivée des illusions de la vague hippie qui caressa le monde à la fin des 60's. Une Dodge Challenger, blanche comme la Paix, symbolise cette mouvance à la fois libre, fulgurante et traquée par les autorités et la morale. Barry Newman incarne Kowalski, son pilote, un héros solitaire quasi-mutos, tel un descendant de Blondin, noyé de désillusions et... Lire l'avis à propos de Point limite zéro

29 2
Avatar Laz' eïn
8
Laz' eïn ·

The Road Warrior.

Quinze heures. Tu as quinze putains d'heures pour aller de Denver à San Francisco. Pour t'aider: un paquet de speed. Une Dodge Challenger 70 pouvant monter jusqu'à 250. Tes réflexes. Et surtout, la musique de Super Soul qui te guidera tout au long de ton voyage sans retour. Du moins tant que ces blancs-becs nostalgiques de la ségrégation ne lui auront pas sauté sur la couenne. Fonce. Brûle... Lire la critique de Point limite zéro

47 13
Avatar Gand-Alf
9
Gand-Alf ·

Ligne de fuite

Il roule à tout jamais sur ces routes interminables perdues dans un nul part au milieu de ces Etats-Unis désertiques, la chemise entrouverte, le visage halé luisant, les yeux bleus brillants, le speed comme carburant, l’horizon au bout de la route, la mort en ligne de mire. Kowalski, le mythe américain, la liberté personnifiée, dernier cow-boy perdu dans une époque qui n’est pas la sienne,... Lire l'avis à propos de Point limite zéro

13 2
Avatar Clode
9
Clode ·

A True American Anti Hero

Vanishing Point c'est un film où à l'histoire minimaliste: un homme tient le pari dê traverser quelques états en 2 jours pour ramener une voiture. Le personnage est fort: il est mystérieux un peu à l'instar d'un Corto Maltese ou autre héros de papier; on ne comprend pas ses intentions, lui même probablement ne le sait pas. Pourtant on sent que le personnage a vécu et souffert. Les scènes de... Lire la critique de Point limite zéro

12
Avatar Fatpooper
10
Fatpooper ·

Ode à la liberté.

Je sais que Tarantino avait cité le film dans son Boulevard de la mort, mais il faut avouer que en-dehors de la voiture, ils n'ont pas grand-chose à voir. Vanishing point est un film de son temps, celui où l'Homme était épris de libertés, en particulier celles qu'on lui avait inculquées à la fin des années 60, et il s'est senti plus libre que jamais. Dans un sens, il rejoint des films analogues... Lire l'avis à propos de Point limite zéro

10 2
Avatar Boubakar
8
Boubakar ·

Critique de Point limite zéro par Biniou

S’il y a bien une caractéristique du cinéma américain qui est passionnante et que toutes les cinématographies du monde aimerait posséder c’est bien l’accessibilité de leurs films aussi théorique soit-il. J’ai toujours trouvé dingue comment à Hollywood on ne savait pas faire du cinéma non populaire. C’est avec le Nouvel Hollywood que tout cela s’est manifesté, alors que la «nouvelle» génération... Lire la critique de Point limite zéro

18 3
Avatar Biniou
10
Biniou ·

Dans le sillage d'Easy Rider...

Je suis venu à "Point Limite Zéro" ("Vanishing Point" en V. O.) probablement comme beaucoup ici : parce qu'un personnage dans "Boulevard de la mort" de Tarantino y fait explicitement allusion . Et je ne regrette pas le détour. Il s'agit d'un road-movie, mais dont l'idée de départ (une course contre la montre) excluait que le principal protagoniste puisse faire des rencontres approfondies avec... Lire la critique de Point limite zéro

11 1
Avatar zardoz6704
7
zardoz6704 ·