Avis sur

Pokémon : Détective Pikachu par Tony Gendron

Avatar Tony Gendron
Critique publiée par le

Et pour ce soir (le soir d'hier naturellement),

Détective Pikachu, 2019, de Rob Letterman, avec Ryan Reynolds pour la voix de Pikachu.

Synopsis instigateur (j'ai pas d'inspiration ce matin) : Tim Goodman travaille dans les assurances dans un monde où les Pokémon existe. Suite au décès de son père avec qui il avait une relation plutôt compliqué, il décide de partir vers Ryme City pour récupérer ses affaires et rentrer. Sauf que sur le chemin, il est accosté par une wannabe journaliste chez CNM (non, ce n'est pas une faute de frappe) qui lui dit qu'elle est sûr qu'il y a un truc louche qui s'est passé avec Harry Goodman. Et en entrant dans l’appartement de son père, Tim tombe sur deux choses louches, un gaz violet dans une fiole qui rend les pokémons agressifs et un Pikachu avec la voix de Ryan Reynolds (Pierre Tessier chez nous, son doubleur officiel) et une casquette de détective très typé Sherlock Holmes. Ah oui, dernier détail, les gens l’entendent juste dire Pika pika de façon si mignonne mais Tim et Pikachu se comprennent comme s’ils parlaient ! Ainsi débute l’aventure.

Lorsque la première bande annonce est sorti, j’étais étonnamment hypé par ce nouveau film Pokémon. Le design plus pelucheux et réaliste m’avait plu et, avec Ryan Reynolds derrière Pikachu, j’étais confiant sur la suite. Et du coup, il vaut quoi ?

Bon, alors, on va commencer par ce qui m’a déplu parce que de là vont découler toute la difficulté que j’ai avec le film. Déjà, le scénario, moins sombre que le 1er film Pokémon de 2000, est cependant très calqué sur un épisode de la série Pokémon, avec une rapidité incroyable dans la relation entre Tim et Pikachu. J’ai eu la sensation qu’ils sont super proche trop vite alors que Tim rejette de bloc Pikachu au début. D’ailleurs, certaines idées maintenues au début, comme le fait que Tim passe pour un type chelou en parlant à son Pikachu comme il parlerai à un autre humain, sont vite abandonné par la suite. D’ailleurs, toujours au niveau scénario, franchement, tu devines assez aisément les retournements…

Du coup, je suis franchement embêté parce que j’ai eu du mal à m’immerger dans leur relation. Pareil pour le love interest de Tim, tout me semble trop rapide. Au niveau visuel, mis à part un plan sympa de la journaliste qui entre dans une base et où la caméra fait un mouvement de rotation sympa faisant perdre les repères spatiaux du spectateur, et globalement un univers assez sympa, l’effet 3D (j'ai vu le film en 3D pour cet avant première, je la déconseillé) a la très fâcheuse tendance à écraser les horizons, ce qui me donnait l’impression dans les plans aériens de voir des maquettes. Et au niveau du scénario, franchement, tu devines assez aisément les retournements… Pareil pour ce pauvre Ken Watanabe, avec un tout petit rôle inutile…

Oui mais voilà, c’est un film Pokémon. Vous savez, cet univers qui nous a explosé à la gueule fin 90 et pour qui, sans hésitation, j’aurai sacrifié père et mère pour devenir dresseur Pokémon, et à 28 ans aujourd’hui, j’attends toujours avec impatience un nouvel épisode sur console. Mon niveau d’objectivité est proche du néant. Voir un Pikachu avec ses petits yeux noir/noisette qui te fixe comme le Chat Potté, ça me fait fondre directement. Petite mention pour l’humour du film, qui se permet des allusions franchement adulte qui ne seront pas forcément comprise par les enfants, ce qui permet donc de voir ce film avec des petits. Ensuite, il y a naturellement tout ce fan service à laquelle je suis sensible et puis, entendre Ryan Reynolds chantonner le générique de Pokémon, ça, c’était le moment où tu es pris d’un amour inconsidérable pour le film. Et puis merde, on voit des Pokémon qui gambade et vivent dans un monde où j’aurai tué pour y vivre à mon tours et Pikachu est encore doublé par Ikue Ôtani, doubleuse officielle japonaise qui fut la seule doubleuse des Pikachu au niveau mondial, avec son petit cri si choupi ! Enfin, le générique de fin qui fait un putain de retour dans le temps, avec l’infographie de Pokémon sur Game Boy, puis la progression vers les épisodes plus récents, sur fond d’une reprise du thème original de Pokémon, comment voulez-vous que je résiste ? 7/10.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 153 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Tony Gendron Pokémon : Détective Pikachu