Affiche Police fédérale Los Angeles

Critiques de Police fédérale Los Angeles

Film de (1985)

Critique de Police fédérale Los Angeles par Kalian

To live and die in L.A est un film compliqué à critiquer tant son appréciation résidera dans l'adhésion ou non à son postulat de départ. Celui-ci consiste à prendre tous les clichés du buddy-movie eighties, ses archétypes de personnages et de scénario (un flic tête brûlée veut venger la mort de son coéquipier abattu à quelques jours de la retraite et sera aidé dans son entreprise par un rookie... Lire l'avis à propos de Police fédérale Los Angeles

37 21
Avatar Kalian
7
Kalian ·

Contrefaçons ? Vous avez dit contrefaçons ?

(cette critique est susceptible de contenir des spoilers) Friedkin a déclaré : "ce film parle d'un monde de contrefaçons". Dès le début du film, un policier que l'on perçoit intègre se fait tuer. Cela nous interpelle. Le réalisateur appréhende ce personnage avec une certaine fausseté, bardé de clichés : il lui reste 3 jours avant la retraite, une canne à pêche comme cadeau de départ.... Lire l'avis à propos de Police fédérale Los Angeles

18 4
Avatar Jim_Witt
8
Jim_Witt ·

Critique de Police fédérale Los Angeles par raisin_ver

Une enquête sur un trafic de faux billets qui tourne à l'obsession voire à la vengeance pour deux flics entrainés dans la spirale du chaos et transgressant la loi dont ils sont les représentants. On retrouve dans Police fédérale Los Angeles les personnages de flics typiques des films de William Friedkin, ceux dont on ne sait de quel côté de la loi ils se trouvent, leurs méthodes ne les... Lire la critique de Police fédérale Los Angeles

25 1
Avatar raisin_ver
10
raisin_ver ·

Take me DOWN to the Paradise City

Los Angeles, son soleil, ses embouteillages, ses criminels et ses flics. Jim et Richard forment un duo d'inséparables flics à grosses burnes. La preuve, ils viennent juste de sauver une délégation officielle d'un kamikaze islamiste (Allah akbarre-toi, qu'ils lui ont dit). Mais sauver le monde c'est dur et Jim veut partir à la retraite mais comme la retraite c'est chiant, il préfère se faire tuer... Lire l'avis à propos de Police fédérale Los Angeles

38 10
Avatar Plug_In_Papa
8
Plug_In_Papa ·

LA Noire

"I'm getting too old for this shit..." Dès le début, le coéquipier un poil âgé, à trois jours de la retraite, prévient: "To Live & Die in LA" sera une version déviante de "l'Arme fatale" (qui ne sortira que deux ans plus tard, de mémoire). Quelques minutes après, le vioc en question se prendra un coup de shotgun dans la tronche. Pas le genre de choses qui arrivent à Dany Glover. Le polar noir,... Lire la critique de Police fédérale Los Angeles

19
Avatar Marius
8
Marius ·

Fan des années quatre-vingt.

Ennemi des flamboyantes 80’s, passe ton chemin. Il est assez difficile de jouer entièrement le jeu de ce film de Friedkin, tant il suinte de tous ses pores ce que cette décennie a suppuré de plus clinquant : costards à manche retroussées, coiffures improbables, musique en boite à rythme, éclairages au néon font qu’on a a priori du mal à différencier le film d’une... Lire la critique de Police fédérale Los Angeles

34 8
Avatar Sergent Pepper
6
Sergent Pepper ·

The Hell of It

William Friedkin est quand même un sacré bonhomme. Alors oui To Live and Die in L.A. pue les années 1980 à plein pot. Le générique est moche, les jeans taille haute et les chemises ouvertes sur les pectoraux sont de sortie, il y a du violet, du piou-piou/tac-tac en guise de musique et des petits pistolets qui semblent sortis tout droit d'un Toys"R"us. Oui son histoire... Lire l'avis à propos de Police fédérale Los Angeles

16 2
Avatar PFloyd
8
PFloyd ·

Californian Connection

Quand on parle d'une course-poursuite dans un polar de Friedkin, on pense en priorité à French Connection. Mais celle qui se trouve dans Police Fédérale, Los Angeles vaut son pesant d'or. Comme tout le film, en général. To live and die in L.A. Tout le film est contenu dans ce titre. To live, vivre. Car le film n'est pas simplement une succession de scènes d'action. Le cinéaste nous montre... Lire la critique de Police fédérale Los Angeles

16
Avatar SanFelice
8
SanFelice ·

The Bling Bling Theory

Telle une rock star vieillissante, William Friedkin est à la recherche de son lustre passé. Il tente d'innover en donnant à son polar le goût du soufre et de la perversion avec Cruising, mais celui-ci soulève aussitôt la controverse et finit par subir le courroux de la censure. Il s'essaie également à la comédie mais sans grand succès. Comme d'autres avant lui, il... Lire l'avis à propos de Police fédérale Los Angeles

17 4
Avatar Kalopani
6
Kalopani ·

L.A. Confidential.

Autant ancré dans son époque que l'était "French Connection" en son temps, "To live and die in L.A." (titre original bien plus excitant que sa traduction française) est une véritable perle que l'on a malheureusement tendance à oublier dans l'oeuvre de William Friedkin, totalement camouflée par l'ombre imposante du classique avec Gene Hackman déjà cité et par celle du mythique "Exorciste".... Lire la critique de Police fédérale Los Angeles

12
Avatar Gand-Alf
9
Gand-Alf ·