L'Homme qui aimait les Femmes

Avis sur Polytechnique

Avatar Moorhuhn
Critique publiée par le

Ce film me donne une certitude : Denis Villeneuve est un très bon metteur en scène. Pour le reste, j’avoue être quand même plutôt déçu du traitement d’ensemble. Le film a tendance à partir un peu dans toutes les directions, ce qui ne lui rend pas forcément service. Tantôt il va s’appliquer à illustrer méthodiquement la tristement célèbre tuerie de l’école Polytechnique de Montréal, tantôt il va tenter de développer la psychologie du tueur et celle des victimes. Sur le papier pourquoi pas, mais dans les faits le film dure 1h10. Sur une durée aussi concise, il était clairement difficile de pouvoir s’attaquer à tous les sujets reliés à ce massacre. D'autant plus que, de mon point de vue, ceux-ci sont moins intéressants que ceux rattachés à la tuerie de Columbine par exemple qui avait servi de base pour Elephant dans les grandes lignes.

Car là où Elephant (et a fortiori Columbine) mettait finalement en exergue les maux de la société américaine avec ses monstres qu’elle a elle-même créés, Polytechnique parle d’un acte de haine isolé. Marc Lépine avait la haine des femmes, n’avait pas toutes ses cases en place, et ceci pouvait s’expliquer par différentes raisons abordées en vitesse. On reste continuellement en surface sans réel approfondissement. Et il en va de même pour les deux survivants du massacre que l’on suivra par la suite. A vouloir montrer deux conséquences distinctes, Villeneuve s’éparpille un peu et reste encore une fois en surface puisqu’on ne ressent pas tellement le traumatise du fait de la courte durée du film. Après, et heureusement, les personnages ont eu le temps d’exister avant et pendant la tuerie, ce qui nous fait ressentir de l’empathie pour eux. Mais encore une fois, il était difficile pour moi d’exposer l’avant/pendant/après en à peine une heure et dix minutes. Je comprends l’intention mais pour ma part sur une durée pareille, c’eut été plus pertinent de recentrer davantage les thématiques.

Après le film est quand même intéressant et sa retranscription de l’évènement est vraiment bonne. La scène d’introduction est d’ailleurs glaçante, elle frappe de par sa violence sèche et soudaine. Et le film n’est pas non plus avare en scènes marquantes. La scène de découverte des corps dans la salle de classe est vraiment macabre, scotchante. Et plus généralement les déambulations de Lépine dans les couloirs à la recherche de femmes à tuer restent en tête. On sent l’assassin froid, dénué d’émotions et parfois imprévisible, juste là pour accomplir son œuvre funeste. Et formellement parlant c’est vraiment beau grâce à une photographie noir et blanc qui accentue aussi le ton dramatique du film. La réalisation de Villeneuve est de qualité notamment grâce à cette illustration réussie de la violence qui a un réel impact à l’écran. Après comme je l’ai dit, je suis beaucoup moins fan du traitement des protagonistes et des thématiques liés au massacre. Et ça chouine également pendant le générique avec des hommages aux victimes, blabla… Ce que je trouve assez hors-propos et sans subtilité aucune. Le sujet seul suffisait à illustrer toute la tristesse de cette affaire. Bref j’étais captivé, intéressé mais il y a ces quelques aspects balourds qui m’ont un peu sorti du film. Dommage.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 403 fois
5 apprécient

Moorhuhn a ajouté ce film à 1 liste Polytechnique

  • Films
    Cover MMXV

    MMXV

    Les statistiques l'attestent, je vois de moins en moins de films... Mais cette année sera une année de reprise, je veux faire...

Autres actions de Moorhuhn Polytechnique