Bande-annonce
Affiche Pontypool

Pontypool

(2009)
12345678910
Quand ?
6.7
  1. 16
  2. 17
  3. 45
  4. 87
  5. 145
  6. 314
  7. 558
  8. 336
  9. 90
  10. 18
  • 1.6K
  • 165
  • 982

Pontypool, Ontario. Grant Mazzy, autrefois grande star de la radio nationale, se rend, comme chaque matin, à la station radio de la ville, située dans le sous-sol de l'église. Il y rejoint Sydney et Laurel, les standardistes. Mais en plein milieu de la matinée, des émeutes éclatent dans la région...

Casting : acteurs principauxPontypool

Casting complet du film Pontypool
Match des critiques
les meilleurs avis
Pontypool
VS
"Friends are VERBS!"

Après une presque décennie de films d'infection, il est temps de faire le bilan. Le zombie est à la mode, c'est un fait. Et je ne me plains pas, je les adore, moi, ces cadavres ambulants qui se nourrissent de cerveaux ! Des films de zombies, j'en bouffe treize à la douzaine, et j'en redemande ! Mais vous, avouez que vous commencez un peu à vous lasser. Et c'est tout à fait compréhensible. Et c'est là qu'intervient Pontypool. Huis-clos à budget rikiki se déroulant dans une station de...

40 5
L'éloquence du zombie, un pari manqué pour le septième art...

Les zombies débarquent au Canada avec ce Pontypool. Sous-genre du cinéma d’horreur, le film de zombies a développé sa popularité avec quelques grands cinéastes et films qui sont aujourd’hui considérés comme cultes. Mais n’est-ce pas là un genre qui s’épuise ? Une infection, des mutations, des morts, peu de survivants dans une ville à l’abandon. Le schéma narratif est toujours le même. Bruce McDonald doit donc varier s’il ne veut pas que son intrigue sombre au milieu d’un concept qui n’a plus... Lire l'avis à propos de Pontypool

5
Critiques : avis d'internautes (90)
Pontypool
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
La nuit des mots vivants

Magnifique relecture du film d'infection, ce huis clos radiophonique ontarien s'extirpe de la horde de productions consacrées aux zombies. Pas de virus mortel, pas de morsure, mais une contamination par la parole, par les mots. Adieu le zombie, vive le mot-vivant. Intelligent, drôle (dialogue en français formidable de maladresse lors du climax: "je ne kill pas les enfants. oui?"), "Pontypool"... Lire la critique de Pontypool

24 10
Avatar Marius
7
Marius ·
On Air

De temps je tombes sur un film du genre, un petit scénario basé sur une astuce quelconque qui le rends un tant soit peu original et qui, avec un supplément d'imagination, devient vraiment terrible. Et en l'occurrence, Pontypool est le meilleur film d'infection que j'ai vu depuis longtemps, duquel je n'attendais strictement rien. La faute, très certainement, à la jaquette du DVD Français que... Lire l'avis à propos de Pontypool

17
Avatar FoxmcCost
8
FoxmcCost ·
Contamination inconnue

Les bonnes surprises en matière de films d'horreur ne sont pas vraiment fréquentes, si l'on pense à la pléthore de bonnes idées mal exploitées, aux petites pépites méconnues survendues, aux grands filons rentabilisés jusqu'à la moelle, ou tout simplement aux différences de sensibilité exacerbées dans ce registre. Et quand une telle chose se produit, on peut s'estimer heureux. C'est du côté du... Lire l'avis à propos de Pontypool

3
Avatar Morrinson
7
Morrinson ·
Découverte
Critique de Pontypool par Under-Breizh

Un thriller psychologique intéressant mais assez inégal. Si la première partie fait monter la tension par une belle mise en scène et un bon jeu d'acteurs, la seconde se perd dans des méandres explicatifs assez lourds. Voilà donc un huis-clos canadien à petit budget, annoncé par la critique anglo-saxonne comme un ovni du cinéma d'angoisse. Alors certes, les promesses semblent être là pendant... Lire la critique de Pontypool

8
Avatar Under-Breizh
5
Under-Breizh ·
Mrs. French's cat is missing.

Un film barré, sans doute l'oeuvre d'au moins deux fous: le réalisateur et surtout l'auteur du scénar. Une scène d'anthologie de 2m20 (j'ai revu pour chronométrer) avec une performance d'acteur impressionnante, Stephen McHattie qui ne cesse de répéter a l'infini une même allitération, inintelligible dès 30 secondes... (Comment a t-il fait s'il a fallu 20 prises ?). Une bonne idée, originale,... Lire l'avis à propos de Pontypool

10 3
Avatar guyness
7
guyness ·
Toutes les critiques du film Pontypool (90)
Bande-annonce
Pontypool