Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Pontypool

Critiques de Pontypool

Film de (2009)

La nuit des mots vivants

Magnifique relecture du film d'infection, ce huis clos radiophonique ontarien s'extirpe de la horde de productions consacrées aux zombies. Pas de virus mortel, pas de morsure, mais une contamination par la parole, par les mots. Adieu le zombie, vive le mot-vivant. Intelligent, drôle (dialogue en français formidable de maladresse lors du climax: "je ne kill pas les enfants. oui?"), "Pontypool"... Lire la critique de Pontypool

24 10
Avatar Marius
7
Marius ·

On Air

De temps je tombes sur un film du genre, un petit scénario basé sur une astuce quelconque qui le rends un tant soit peu original et qui, avec un supplément d'imagination, devient vraiment terrible. Et en l'occurrence, Pontypool est le meilleur film d'infection que j'ai vu depuis longtemps, duquel je n'attendais strictement rien. La faute, très certainement, à la jaquette du DVD Français que... Lire l'avis à propos de Pontypool

16
Avatar FoxmcCost
8
FoxmcCost ·

"Friends are VERBS!"

Après une presque décennie de films d'infection, il est temps de faire le bilan. Le zombie est à la mode, c'est un fait. Et je ne me plains pas, je les adore, moi, ces cadavres ambulants qui se nourrissent de cerveaux ! Des films de zombies, j'en bouffe treize à la douzaine, et j'en redemande ! Mais vous, avouez que vous commencez un peu à vous lasser. Et c'est tout à fait compréhensible.... Lire la critique de Pontypool

38 5
Avatar Pipomantis
8
Pipomantis ·

Mrs. French's cat is missing.

Un film barré, sans doute l'oeuvre d'au moins deux fous: le réalisateur et surtout l'auteur du scénar. Une scène d'anthologie de 2m20 (j'ai revu pour chronométrer) avec une performance d'acteur impressionnante, Stephen McHattie qui ne cesse de répéter a l'infini une même allitération, inintelligible dès 30 secondes... (Comment a t-il fait s'il a fallu 20 prises ?). Une bonne idée, originale,... Lire la critique de Pontypool

10 3
Avatar guyness
7
guyness ·

Language is a virus

"Language is a virus." Cette phrase résume bien le propos du film, mais c'est à la base chez William S Burroughs qu'on la trouve, big boss de la Beat Generation (aux cotés de Kerouac et Ginsberg, puis du mage Brion Gysin), écrivain tour à tour romancier, expérimentateur, ou sorcier utilisant les failles du langage comme source de magie, polytoxicomane éclairé, génie, mais avant tout un... Lire l'avis à propos de Pontypool

8 5
Avatar toma_uberwenig
8
toma_uberwenig ·

Critique de Pontypool par Under-Breizh

Un thriller psychologique intéressant mais assez inégal. Si la première partie fait monter la tension par une belle mise en scène et un bon jeu d'acteurs, la seconde se perd dans des méandres explicatifs assez lourds. Voilà donc un huis-clos canadien à petit budget, annoncé par la critique anglo-saxonne comme un ovni du cinéma d'angoisse. Alors certes, les promesses semblent être là pendant... Lire l'avis à propos de Pontypool

6
Avatar Under-Breizh
5
Under-Breizh ·

Mini budget grande satisfaction

Les zélateurs de survival survitaminés bourrés de "jump scare" seront déçus. Le principe de Pontypool est simple, créer l'angoisse à coup de conversations téléphoniques. L'horreur y est retranscrite de façon auditive et l'incompréhension , au fil des minutes, se fait de plus en plus persistante. Une fin du monde vécu en huit-clos, très bien interprétée: Stephen McHattie et Lisa Houle arrivent à... Lire l'avis à propos de Pontypool

4 2
Avatar Senscritophiliste
7
Senscritophiliste ·

ou le danger des mots

Un film de zombie comme j'en ai jamais vu, au départ, je m'attendais à m'ennuyer comme jamais. 23h, Arte. Je suis sur l'ordinateur avec pour fond sonore un homme parlant à la radio (Stephan McHattie). Un remake à la "Good Morning England avec des zombie" ? C'est ce que j'ai cru au départ puis, tout s'emballe en crescendo. Je ne décroche plus de mon écran, j'en avais la bouche bée. Stupeur &... Lire la critique de Pontypool

4
Avatar HardCandy
9
HardCandy ·

Critique de Pontypool par Truman-

Un huis clos horrifique avec une poignée de bonnes idées et qui commence plutôt bien, dévoilant peu a peu une ambiance froide, presque angoissante, pesante par moment le tout dans un décors glacial . On ressent vraiment qu'il y a peu de moyen ( 1,5 Millions de Dollars ) mais pourtant c'est maitrisé, 4 acteurs, un seul décor et une poignée de figurants, puis c'est tout, y'a donc pas grand chose... Lire l'avis à propos de Pontypool

6
Avatar Truman-
6
Truman- ·

Critique de Pontypool par Xidius

Après le film de genre à petit budget français raté qu'était Proie, le Canada nous donne une jolie leçon avec Pontypool, exercice de style casse gueule mais foutrement réussi. Plutôt que de dilapider le peu de tunes qu'il avait pour faire son film dans des galères pas possibles, Bruce McDonald a eu l'idée de centrer toute l'action dans un seul lieu, voir pièce, à savoir un studio de radio duquel... Lire la critique de Pontypool

3
Avatar Xidius
8
Xidius ·