👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.


Portrait de la jeune fille en feu



Je continue de rattraper les films de 2019 en allant voir ce film dont je ne savais rien du tout mais qui avait de si bon retour que je me devais d'y aller. Marianne est peintre et doit réaliser le portrait de mariage d’Héloïse. Héloïse résiste à son destin d’épouse en refusant de poser. Marianne va devoir la peindre en secret. Introduite auprès d’elle en tant que dame de compagnie, elle la regarde.

À la fin de la séance je me suis dis que c'est le genre de film que j'aurais détesté plus jeune, tellement c'est lent, qu'il ne se passe pas grand chose à l'écran. Mais là, il m'a captivé tout du long , avec cet histoire à la fois belle et tellement dure. Car oui il est question d'une histoire d'amour, de regard échangé, de tendre baiser entre deux femmes qui savent déjà comment cela va finir, le spectateur le sait aussi, et on devine aisément la fin.

La force finalement c'est la manière de nous raconter cette histoire et c'est là où Céline Sciamma, la réalisatrice, à réussi à rendre le tout magistralement beau. Comme l'impression de voir à chaque plan comme un tableau, dans la première partie elle réussit à nous dévoiler petit à petit cette beauté caché, où la peintre tente par des petits regards indiscret à en comprendre chaque forme, chaque recoin pour mieux la peindre. Elle réussit même à nous proposer une scène d'avortement, d'une beauté renversante et tellement émouvante avec ce bébé au côté de Sophie.

Les actrices sont quant à elle renversante que ce sois Noemie Merlant/Marianne ou bien Adèle Haenel/Heloise. Elle n'ont pas beaucoup de texte mais leur regard suffit amplement à comprendre le message, encore plus dans la scène du feu de camp. J'ai étais déçu qu'il n'y ai pas de scène "sexuel" d'amour, mais je me dis que remis dans le contexte de l'époque que je ne connais pas, cela n'était pas nécessaire, mais après j'ai n'ai pas tant était déçu que ça par ce manque, c'est une broutille.

Portrait de la jeune fille en feu est un film qui aurait pu ne pas me plaire, tout ce qui est histoire d'amour à souvent du mal à passé chez moi. Mais là manière de le faire, de le montrer ma complètement chamboulé et je reste encore émue en écrivant ces derniers mots.

Falkinth
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Les meilleurs films de 2019 et Séance Cinéma 2020

il y a 2 ans

Portrait de la jeune fille en feu
takeshi29
8

(Se) retourner (ou non) à la page 28

Pourvu que le 18 septembre prochain, quand sortira ce "Portrait de la jeune fille en feu", les critiques professionnels ne le réduisent pas à un manifeste sur la condition féminine, ou pire à une...

Lire la critique

il y a 3 ans

78 j'aime

17

Portrait de la jeune fille en feu
Grard_Rocher
10

- Portrait de la jeune fille en feu - dans mon "TOP 10" -

Vers la fin du 18ème siècle, une Comtesse demeurant sur une île de Bretagne doit selon la tradition faire appel à un artiste peintre afin de réaliser le portrait de mariage de sa fille Héloïse. La...

Lire la critique

il y a 2 ans

63 j'aime

45

Portrait de la jeune fille en feu
Samu-L
5

A feu doux

Alors portrait de la jeune fille en feu ça donne quoi? Le film est esthétiquement réussi et chaque plan fait penser à une peinture. Le film traite justement du regard et du souvenir. Il y a aussi...

Lire la critique

il y a 2 ans

63 j'aime

24

Violator
Falkinth
9
Violator

Back To The Past Ep-1 dépêche toi maude!

Violator En décembre 2020 j'ai fêté mes 30 et en début d'année 2021, j'avais comme une envie de me replonger dans le passé. J'ai alors tapé top album 1990, année de ma naissance, je suis alors tombé...

Lire la critique

il y a plus d’un an

3 j'aime

What’s Your Pleasure?
Falkinth
8

Un Plaisir pour les oreilles

What's Your Pleasure? J'ai découvert par hasard Jessie Ware avec son clip Spotlight, curieux de découvrir l'univers de cette artiste je me suis mis à écouter cette album et je n'ai pas été déçu. Une...

Lire la critique

il y a 2 ans

3 j'aime

Got to Be There
Falkinth
5

The Begining

Got To Be There Ah.. Michael Jackson.. Tellement de choses à dire sur cet artiste, un personnage a lui tout seul qui a eu une évolution étonnante voir même troublante. Je me lance donc dans la...

Lire la critique

il y a 4 ans

3 j'aime