Un navire qui n'est pas fait pour flotter la tête à l'envers

Avis sur Poséidon

Avatar LeTigre
Critique publiée par le

C'est la Saint-Sylvestre, tout l'équipage et les passagers d'un luxueux paquebot se préparent à passer la nouvelle année en toute festivité. Tout le monde est habillé chiquement, tout le monde danse et s'amuse comme des petits fous, tout le monde boit sans modération... Malheureusement ! Une vague scélérate de plus de trente mètres de haut touche le navire et le retourne complètement à l'envers. Et là ! C'est la panique générale ! Tout le monde hurle de terreur et le bateau est dans un état lamentable. Des issues bloquées, des risques d'incendies, le niveau de l'eau qui monte, pas question pour certains passagers de reste confiné dans la salle de bal et d'attendre les secours. Ces derniers prennent l'initiative de grimper et d'affronter une multitude de dangers en réunissant tous leurs courages... Ce scénario ne vous rappelle pas quelque chose ? il s'agit pourtant de l'histoire qui a donné officiellement naissance au genre catastrophe dans le cinéma avec le film d'origine L'aventure du Poséidon réalisé en 1972 dont ce long-métrage en est un remake. Et je me doutais pas qu'un réalisateur comme Wolfgang Petersen oserait faire un remake de la production d'origine avec la technologie très pointue du cinéma de nos jours. Il est vrai que ce projet me causait de l'inquiétude au début mais cela ne m'a pas empêché de lui accorder une chance.

Et résultat, je n'ai pas été déçu. Je voulais voir un film de catastrophe, c'est bien ce que j'ai vu. Pendant le visionnage, on retrouve bien l'intrigue principale du film d'origine avec des passagers déterminés à sortir d'un sale pétrin. Cependant ! On voit clairement que les scénaristes ne se sont pas cassés la tête pour écrire un scénario aussi valorisant que celui du film d'origine. Des facilités scénaristiques, des longueurs, un manque de côté humain, je suis d'accord, ce sont des défauts très visibles. Ce remake est surtout plus porté par l'action que sur le plan humain. D'un côté, sans vouloir critiquer le film d'origine, je me rappelle très bien que le prêtre interprété par Gene Hackman me fatiguait un peu avec ses belles paroles religieuses. Et je suis bien content de ne pas revoir le même genre de personnage dans ce remake, cela ne me dérangeait pas du tout. Par contre, pour le reste, c'est en effet un peu dommage de le négliger. Mais ce manque est compensé par d'autres qualités à prendre bien en compte. Comme la présence de passagers bien campés par un casting très appliqué dans la peau de leurs personnages tels que Kurt Russell, Josh Lucas, Richard Dreyfuss ou Jacinda Barrett. Un casting aussi excellent que les effets visuels d'une qualité époustouflante.

Le film a d'ailleurs remporté l'oscar des meilleurs effets visuels en 2007. L'eau qui monte, des incendies qui se propagent, un ascenseur qui se décroche, de l'huile qui coule du plafond, pleins dangers à défier pour 100 minutes de visionnage intense. Suffisamment assez pour retenir toute notre attention. La présentation des personnages se fait brièvement et on rentre très rapidement dans le cœur de l'action. Le film nous tient en haleine avec un rythme hautement bien contrôle et la mise en scène est techniquement bien foutue, surtout quand il s'agit de tourner des scènes dans des lieux aux conditions environnementales très restreintes tels que les conduites d'aération. Et l'une des scènes que j'attendais le plus, c'est celle du retournement du paquebot pendant le passage de la vague. Cette scène m'avait impressionné lors du visionnage du film d'origine. Dans ce remake, elle m'a fait exactement le même effet, avec une violence rarissime. Bref ! Il n'est certes pas aussi bon que le film d'origine mais je ne le trouve pas mauvais pour autant comme je peux l'entendre par la majorité des cinéphiles. Divertissement et un respect du genre catastrophe, ce long-métrage tient parfaitement ses promesses avec des décors et une tension musicale fabuleux. 7/10

Vous savez, ce n'est pas donné à tout le monde de s'appeler Larry la chance, parce qu'il faut en avoir de la chance.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 850 fois
10 apprécient

LeTigre a ajouté ce film à 13 listes Poséidon

Autres actions de LeTigre Poséidon