La révolution d'un genre

Avis sur Pour une poignée de dollars

Avatar Chlorophylle
Critique publiée par le

Le premier film important de la carrière de Clint Eastwood au cinéma, que son agent avait d'abord refusé mais le jeune acteur a reconnu l'argument et les scènes majeures du Yojimbo de Akira Kuosawa qu'il avait vu peu de temps avant. Le film d'origine n'est pas du tout crédité dans le générique mais il s'agit bien d'un remake non officiel, comme en témoignent les nombreux points communs.
Eastwood crée ici son personnage d'homme sans nom, surnommé Joe par certains habitants du village dans lequel il débarque, et qu'il retrouvera ni tout à fait le même ni tout à fait un autre dans Et pour quelques dollars de plus ou Le Bon, la Brute et le Truand du même Sergio Leone, et dont il reste quelques traces dans certains des films qu'il réalisera ou interprétera: Josey Wales ; L'Homme des Hautes Plaines et même dans une moindre mesure Impitoyable.

Ce premier western de Sergio Leone n'a pas encore le lyrisme de sa mise en scène future, mais son sens du cadre, sa maîtrise de l'espace qu'offre le cinémascope, son utilisation rarement aussi rigoureuse chez d'autres du gros plan transparaissent déjà ici et trouveront l'ampleur qu'ils méritent dans la trilogie Il etait une fois ou dans Le Bon, la Brute et le Truand. La folie et son sens du baroque sont surtout présents dans le scénario, la musique de Ennio Morricone (nettement inspirée par le film de Kurosawa dans la manière dont elle capture le rythme du film) et les interprétations survoltées des comédiens à qui Sergio Leone permet de s'exprimer librement.

Mais son point de vue unique est déjà présent ici. Et un sens du dialogue millimétré avec des phrases rares mais définitives, comme la soi-disant supériorité de la winchester sur le colt 45, commentaire que Joe se plaira à démontrer comme erronée. Une phrase qui annonce aussi celle de Le Bon, La Brute et le Truand sur les rôles que doivent jouer respectivement celui qui a le flingue et celui qui a la pelle. Les petites traces de personnalité qui font la différence entre un produit de série et un grand film, ce qu'est manifestement ce bijou.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 243 fois
1 apprécie

Chlorophylle a ajouté ce film à 3 listes Pour une poignée de dollars

Autres actions de Chlorophylle Pour une poignée de dollars